Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualité

Thaïlande : le nouveau gouvernement revoit sa politique sur le cannabis

Le nouveau gouvernement thaïlandais s’apprête à adopter une nouvelle loi interdisant la consommation de cannabis à des fins récréatives, ce qui constitue un revirement majeur 18 mois après que le pays soit devenu le premier en Asie à dépénaliser cette plante.

L’assouplissement de la législation a permis l’essor d’une industrie du cannabis lucrative, destinée aussi bien aux locaux qu’aux étrangers dans ce pays d’Asie du Sud-Est, mais un nouveau gouvernement de coalition conservateur est arrivé au pouvoir à la fin de l’année dernière, promettant de durcir les règles et de n’autoriser que l’utilisation de cette drogue qu’à des fins médicales. Le ministère thaïlandais de la santé a publié mardi le texte d’un projet de loi prévoyant de lourdes amendes ou des peines de prison pouvant aller jusqu’à un an pour les contrevenants.

Le cannabis et les produits liés au cannabis seront limités à des fins médicales et sanitaires, précise le projet de loi, qui fait écho à la promesse faite en septembre par le Premier ministre Srettha Thavisin, selon laquelle son nouveau gouvernement “rectifiera” les lois sur le cannabis dans les six mois à venir. Fumer de la marijuana en public restait illégal même avec des lois assouplies, mais les nouvelles lois proposées interdiront la publicité et les campagnes de marketing pour les bourgeons et les extraits de cannabis, ainsi que pour d’autres produits à base de cannabis.

Srettha Thavisin s’est prononcé en faveur de l’interdiction du cannabis à usage récréatif et a déclaré dans plusieurs interviews aux médias que la toxicomanie était «un gros problème pour la Thaïlande». La Thaïlande est devenue le premier pays d’Asie à décriminaliser totalement le cannabis en juin 2022, une décision qui se préparait depuis des années et qui est rare dans une région où de nombreux pays infligent de longues peines d’emprisonnement, voire la peine de mort, aux personnes reconnues coupables de possession, de consommation ou de trafic de marijuana.

A Hong Kong, même le cannabidoil (CBD), qui n’est pas un produit psychoactif, est interdit. Singapour maintient la peine de mort pour le trafic de stupéfiants, et les résidents qui se rendent en Thaïlande sont avertis qu’ils pourraient être poursuivis à leur retour s’ils fument de l’herbe à l’étranger.

Written By

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You May Also Like