Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualité

Taïwan : une élection présidentielle avec de profondes implications pour le monde entier

Le monde entier sera attentif au vainqueur de l’élection présidentielle qui se tiendra à Taïwan ce samedi 13 janvier. Les électeurs choisiront un nouveau dirigeant dans l’ombre d’une Chine de plus en plus affirmée, qui a passé les huit dernières années à multiplier les menaces à l’encontre de l’île autonome.

Samedi, la nation insulaire de 24 millions d’habitants s’apprête à vivre son élection présidentielle la plus suivie et la plus contestée depuis 1996. Les bureaux de vote ouvriront à 8 heures du matin et fermeront huit heures plus tard, les résultats étant attendus dans la soirée. Environ 19,5 millions de personnes sont éligibles pour voter et, en 2020, près de 75 % d’entre elles l’ont fait. La présidente Tsai Ing-wen se retire en raison de la limitation des mandats, mais son vice-président, Lai Ching-te, se présente comme candidat de la continuité. Tsai et Lai sont membres du Parti démocrate progressiste (DPP), une formation détestée par Pékin, qui les considère comme des séparatistes.

La Chine considère Taïwan comme une province et s’est engagée depuis longtemps à la “réunifier” avec le pays. Elle n’a pas exclu le recours à la force pour atteindre cet objectif, une perspective qui menace d’entraîner la région, voire le monde, dans un conflit. Face à Lai, le charismatique Hou You-yi, ancien chef de la police et membre du Kuomintang (KMT), plus conservateur, prône le resserrement des liens économiques avec la Chine.

Les deux partis s’opposent à l’annexion par la Chine, mais Hou se présente comme le candidat qui sera capable d’engager le dialogue avec Pékin dont Lai est “incapable”.

Written By

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You May Also Like