Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualité

Hajj 2024 : plus d’une douzaine de d’agences de voyages sanctionnées après le drame de La Mecque

Des agences de voyages sont accusées de tromperie en obtenant pour leurs clients des visas de visite personnels au lieu de visas de pèlerinage.

L’Égypte a retiré les licences de plus d’une douzaine d’entreprises touristiques accusées d’avoir causé la mort de centaines de personnes lors du pèlerinage du hajj à La Mecque.

Le Premier ministre égyptien Moustafa Madbouli « a ordonné de retirer les licences de ces entreprises, de déférer leurs responsables devant le ministère public et de leur infliger une amende au profit des familles des pèlerins morts à cause d’eux », a indiqué son cabinet dans un communiqué.

Ces agences de voyage sont accusées de tromperie en obtenant pour leurs clients des visas de visite personnels au lieu de visas de pèlerinage. Les pèlerins titulaires d’un visa pour le hajj ont droit à un traitement médical dans les hôpitaux saoudiens, ce qui n’est pas le cas des détenteurs d’un visa de visite. La plupart des victimes auraient succombé à l’épuisement causé par les températures caniculaires de l’été, alors qu’elles marchaient dans le désert jusqu’à La Mecque pour éviter d’être arrêtées ou expulsées. Plus de 50 000 Égyptiens ont officiellement participé au pèlerinage de cette année. Certains pèlerins tentent le voyage sans permis, risquant d’être arrêtés et expulsés. Les agences de voyages incriminées ont été déférées au procureur pour enquête.

Selon l’Arabie saoudite, au moins 1 301 personnes sont mortes pendant le Hajj, principalement des pèlerins non autorisés qui ont parcouru de longues distances sous une chaleur intense. Le pèlerinage de cette année s’est déroulé pendant une vague de chaleur, avec des températures dépassant parfois 50C. Plus des trois quarts des personnes décédées n’avaient pas de permis officiel pour se rendre sur place et ont marché en plein soleil, sans abri adéquat, a indiqué l’agence de presse officielle saoudienne SPA.

Certaines des personnes décédées étaient âgées ou souffraient de maladies chroniques, a ajouté l’agence. Le ministre de la santé, Fahd Al-Jalajel, a déclaré que des efforts avaient été déployés pour sensibiliser les pèlerins aux dangers du stress thermique et aux moyens de l’atténuer.

Hajj 2024 : plus d’une douzaine de d’agences de voyages sanctionnées après le drame de La Mecque

Written By

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You May Also Like