Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualité

Education à l’environnement : formation des enseignants pour mettre en œuvre des activités liés à la nature chez les enfants

« Nous devons créer les moyens d’une rédemption afin de parvenir à un équilibre entre l’homme et la nature, et cela peut être réalisé par l’éducation. Seule l’éducation peut inciter un enfant à adopter le bon comportement à l’égard de la nature. » C’est ce qu’a déclaré Leela Devi Dookun-Luchoomun, vice-Première ministre et ministre de l’Education, ce lundi 13 mai, lors de l’ouverture d’un atelier de cinq jours sur les activités d’éducation environnementale basées sur la nature dans la petite enfance au Mauritius Institute of Education (MIE) à Réduit.

Une quarantaine d’enseignants et de directeurs d’école seront formés pendant cinq jours afin de les doter des compétences nécessaires pour mettre en œuvre efficacement des activités d’éducation à l’environnement basées sur la nature afin de favoriser les comportements pro-environnementaux tout en inculquant aux enfants d’âge préscolaire des valeurs d’intendance tout au long de leurs vie.

Dans son discours, la ministre de l’Education a souligné que la nature est le fondement de la santé et du bien-être d’une personne, lui fournissant des ressources essentielles telles que de l’air pur, de l’eau et de la nourriture. Elle a insisté sur les changements significatifs de l’environnement qui entraînent des crises climatiques, la pollution de l’eau, l’acidification des océans et la perte de la biodiversité. Les répercussions environnementales se font sentir avant l’heure, a-t-elle indiqué, en attribuant la dégradation de l’environnement aux actions inconsidérées, imprudentes et irréfléchies de l’homme.

La petite enfance, a-t-elle souligné, est reconnue comme une période critique pour le développement de l’éducation à l’environnement. Selon les chercheurs, les expériences positives vécues dans la nature au cours de l’enfance se traduisent par une plus grande préoccupation pour l’environnement et par l’adoption de comportements respectueux de l’environnement, a-t-elle fait remarquer. Ces expériences, a-t-elle souligné, contribuent à la croissance physique, mentale et scolaire des enfants et ont des effets durables sur leur bien-être général. La ministre a appelé à un effort concerté et à une collaboration active des parties prenantes, de la communauté, des écoles et des parents pour encourager les apprenants à prendre conscience de l’importance de la préservation de la nature

La présidente du MIE, Jayantee Naugah, de son côté, a parlé du besoin urgent d’actions concertées pour sauvegarder et construire un monde plus sûr et meilleur pour les générations futures. Elle a reconnu que les jeunes enfants sont naturellement curieux et qu’ils apprennent activement, indiquant que la petite enfance est une période critique pour développer des compétences fondamentales et encourager un sentiment d’amour pour la nature chez eux.

Written By

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You May Also Like