Von-Mally: «Rodrig pe fini! So lekonomi pe koule»

Von-Mally: «Rodrig pe fini! So lekonomi pe koule»
Le Minority Leader de l’ARR déplore que tous les pilliers économiques (Agriculture, Pêche, Tourisme, Aquaculture…) de Rodrigues seraient dans le rouge

Dans le cadre des célébrations marquant le 10e anniversaire du Mouvement Rodriguais (MR), le leader, Nicolas Von-Mally dans une entrevue accordée à Inside News, annonce la tenue d’un congrès à Les Cocotiers, Camp du Roi, ce samedi 10 novembre à 10h30.

«Nous voulons consolider davantage le MR cela en devant plus actif sur le terrain» affirme Nicolas Von-Mally, également Minority Leader de l’Assemblée Régionale de Rodrigues (ARR). Il souligne que lors de ce congrès, ce sera l’occasion pour le parti de présenter à ses partisans et au public en général une dizaine de nouveaux adhérants. «Ce sont de professionnels venant de différentes sphères économiques», clame Nicolas Von-Maly.

Abordant la situation politique et économique de l’île, le leader du MR brosse un tableau sombre : «Rodrig pe fini. Bizin releve. So lekonomi pe koule.» Le Minority Leader de l’ARR déplore que tous les pilliers économiques (Agriculture, Pêche, Tourisme, Aquaculture…) de Rodrigues seraient dans le rouge. Par conséquent, il souligne de prendre l’engagement de relever ces enjeux.

«A ce jour, il n’y a plus de pillers. Donnez-moi 5ans, je remettrai sur les rails ces pilliers économiques. Cela je vous le promets», insiste Nicolas Von-Mally aux Rodriguais. S’ajoutent aux pilliers susmentionnés, le problème d’eau qui est recurrent dans l’île, soutient le Minority Leader.

«[…] on laisse tout l’eau canaliser vers la mer»

«A vrai dire, nous avons de l’eau à Rodrigues. Le comble est qu’on laisse tout l’eau canaliser vers la mer. Par la suite, on dépense des millions pour le désalement de l’eau de mer. C’est une aberration !», s’insurge-t-il.

Déplorant que pendant plusieurs décennies, rien n’a été entrepris pour résoudre le problème d’eau à Rodrigues, il se plaint que rien ne bouge pour faire avancer le dossier du projet de barrage à Cascade Pistache. «C’est impensable de voir cette ce gros volume d’eau déversant dans la Cascade Pistache avant de se perdre dans l’océan. Si on arrive à concrétiser ce projet de barrage à Cascade Pistache on aurait pu capter 1 à 3 millions de m3 d’eau», déplore Nicolas Von-Mally. «Le comble est que pouvoir en place trouve toutes sortes de pretextes pour ne pas aller de l’avant avec ce projet de barrage. Zot trouve tout kalite li pou poule pou dir non a koze MR ki tout le temps finn propose sa prozet la»

Idem pour le projet d’agrandissement de la piste d’atterrissage à Plaine Corail. «Serge Clair préconise une nouvelle piste sur pilotis s’étendant sur 400m sur la mer au coût de Rs 2 milliards (option 4). Cette option allait constituer une piste de 100m de haut du niveau de la mer, dont 50m sous la mer», soutient Nicolas Von-Mally.

Piste d’atterrissage : 10 ans de retard

« Compte tenu de ce projet, on devrait creuser les montagnes Croupier et Baie Topaze pour obtenir des roches et des agrégâts. Ce qui au bout nous coûterait Rs 13 milliards. Le gouvernement mauricien a rejetté un tel projet avec raison», ajoute-t-il. Ainsi, le pays aurait accumulé 10 ans de retard avec ce projet.

Par conséquent, il fait remarquer que la liaison aérienne à Rodrigues est à la traîne et que le Tourisme en paie les frais. «Air Mauritius qui voulait faire venir un avion A 319 pour desservir Rodrigues s’est débarasser de ses quatre ATR 72. Vu que Rodrigues a concrétiser son projet, Air Mauritius a remis en route un ATR 72 de seconde main qui tombe en panne assez souvent», souligne le leader du MR. «Au cours de la période festive et des vacances en décembre, Rodrigues devra assurer du moins 10 vols. Nous allons être confrontés à un problème de manque de places dans l’avion et l’avion qui est susceptible de tomber en panne. C’est par manque de vision du gouvernement régional que nous subissons de problèmes»

Selon le leader du MR, Rodrigues est confronté, également, à un problème de transport maritime. «A l’époque du Mauritius Pride environ 1 000 passagers pouvaient faire le déplacement à Maurice et inversément par mois. Aujourd’hui, avec Le Trochétia, le bateau ne peut transporter que 40 passagers par voyage, donc pas plus que 100 passagers par mois. C’est du gaspillage !»

 

Von-Mally: «Rodrig pe fini! So lekonomi pe koule»

 

Journaliste comptant plus de 33 années d’expérience dans la presse écrite à Maurice. Responsable du Desk politique à Inside News. Passionné de lecture, de la musique et des réseaux sociaux.