Video

Mauritius Standards Bureau : l’eau minérale pas aux normes, 14 jours accordés pour des mesures correctives

Depuis mercredi 22 juin, la Mauritius Standards Bureau (MSB) a servi une « notice » à la Quality Beverages Limited après que des analyses sur des échantillons d’eau ont conclu que les normes n’étaient pas respectées.

Tout en respectant les clauses de confidentialité, la directrice-générale du Mauritius Standards Bureau (MSB), Sandhya Boygah, explique que les analyses sont effectuées quatre fois par an sur l’eau embouteillée. « À ce stade, nous avons informé les autorités concernées et ladite compagnie, qui a pris des actions nécessaires », avance Sandhya Boygah.

Du côté de la MSB, la directrice-générale souligne que, selon les procédures, une « notice » a été servie à la compagnie, sous la section 21, sub-section 3 de la Mauritius Standard Bureau Act de 1993. Cette loi, dit-elle, stipule que la compagnie a un droit de réponse ne dépassant pas 14 jours, durant lesquels on n’a pas le droit d’enlever le certificat de Mauricert.

Cependant la MSB se réserve le droit « to intend to suspend » le certificat de la compagnie pour un délai de six mois si des mesures correctives ne sont pas prises. Notons que la MSB opère dans un cadre légal et c’est le conseil d’administration, qui siégera dans 14 jours, qui prendra une décision concernant la marche à suivre, tout en respectant les actions correctives de la compagnie et son droit de réponse. Caption : La Mauritius Standards Bureau opère dans un cadre légal et se réserve le droit « to intend to suspend » le certificat de la compagnie Mauricert pendant six mois si des mesures correctives ne sont pas prises.

Related Posts