«Une High Court of Appeal doit être instituée à Maurice»

«Une High Court of Appeal doit être instituée à Maurice»
Rashad Daureeawoo: «Nous ne pouvons plus continuer avec un système ‘jail for the poor’ et ‘bail for the rich’.»

Dans un 2e volet de son interview, Me Rashad Daureeawoo, président de la Middle Temple Association (MTA) aborde la modernisation du système judiciaire mauricien. Il fait un plaidoyer pour instituer une High Court of Appeal à Maurice. Cela telle qu’elle est recommandée dans le rapport Mackay par rapport à une nouvelle structure judiciaire à Maurice.

Ainsi, il avance l’argumentation que le Privy Council n’est réservé qu’à la classe aisée et aux riches. «Les gens pauvres n’ont pas les moyens pour aller au Privy Council», dit-il. «Nous ne pouvons plus continuer avec un système ‘jail for the poor’ et ‘bail for the rich’. Cela est injuste», ajoute-t-il. Selon lui, 90% des gens modestes ne peuvent pas accéder au Privy Council.

Parlant de l’honnêteté et de franchise, Me Daureeawoo rappelle : «Il y a nombre de jugements mauriciens qui ont été renversés par le Privy Council, cela en terme de droit, procédures et jurisdiction»

S’agissant toujours de la modernisation du système judiciaire mauricien, Me Rashad Daureeawoo évoque le le nouvel immeuble de la Cour Suprème, situé à la rue Edith Cavell, qui abritera tous les services : Mediation Court, Commercial Court, entre autres.

Dans cette même perspective, le président de la MTA invite le Bar Council a revoir la Mauritius Bar Association Act (MBA) Act qui date de 1957. A cette époque, il y avait une cinquantaine d’avocats, indique-t-il. A ce jour, il y en a 871. «Une réforme globale s’avère nécessaire. Il ne faut pas une réforme ponctuelle», dit-il. «Le Bar Council doit être vigoureux pour sauvegarder les intérêts du barreau», ajoute Me Daureeawoo.

Afin qu’il y ait plus de discipline parmi les membres du barreau, Rashad Daureeawoo suggère que le nombre de 5 membres exécutifs du Bar Council doit être augmenté à 12. «De ce fait, sept membres doivent au moins avoir plus de 10 ans d’expérience au barreau et les cinq autres peuvent compter moins de 5 ans d’expérience comme avocat. Aussi, le président sortant doit pouvoir préserver son siège au sein du conseil pour veiller à assurer le suivi», propose Me Daureeawoo>

Auparavant, Me Daureeawoo aborde les objectifs de la MTA et l’engagement des membres.

«Une High Court of Appeal doit être instituée à Maurice»

Journaliste comptant plus de 33 années d’expérience dans la presse écrite à Maurice. Responsable du Desk politique à Inside News. Passionné de lecture, de la musique et des réseaux sociaux.