Uncategorized

Vives tensions à Riche-Terre : le SAMU confronté à une foule hostile

Un chauffeur de taxi, positif à la Covid-19, a rendu l’âme à son domicile à Riche-Terre, jeudi, suite à des complications respiratoires. Peu auparavant, ses proches ont appelé le SAMU mais lorsque les membres du personnel soignant se sont rendus sur place, ils ont été confrontés à une foule hostile.

C’est aux alentours de 10 h 10, le jeudi 4 novembre, que les membres du personnel du SAMU, basés au Sir Seewoosagur Ramgoolam National Hospital, à Pamplemousses, ont reçu l’appel téléphonique. Ils ont appris qu’un habitant de Riche-Terre, positif à la Covid-19, avait des difficultés respiratoires et qu’il devrait être conduit de toute urgence à l’hôpital.
Sans perdre de temps, l’équipe du SAMU s’est rendue à Riche-Terre. Arrivés sur place à 10 h 39, ils ont constaté qu’une foule hostile, composée d’hommes et de femmes, s’était rassemblée devant la maison du patient, un chauffeur de taxi âgé de 41 ans.

Selon le médecin du SAMU, la foule s’est montré très hostile envers ses collègues et lui. Lorsqu’ils sont entrés dans la maison, ils ont constaté que le patient ne respirait plus. Il avait déjà rendu l’âme.

En apprenant la nouvelle, la foule serait devenue encore plus houleuse. Les membres du personnel soignant n’ont eu d’autre choix que d’appeler la police à la rescousse. Ce n’est que lorsque des policiers se sont rendus sur place que la foule s’est dispersée. Le SAMU a ainsi pu quitter les lieux en toute sécurité, avec la dépouille du taximan.

Vives tensions à Riche-Terre : le SAMU confronté à une foule hostile

Related Posts

1 of 680