Uncategorized

Violence conjugale : elle risque Rs 50 000 d’amende pour avoir battu son mari

Une habitante de l’Est a été reconnue coupable hier, au tribunal de Flacq, de violence conjugale sur la personne de son mari. Ce dernier avait porté plainte à la police à la suite d’une dispute houleuse avec son épouse.

Les deux vivent sous le même toit et lors d’une dispute, le mari affirme que sa femme l’a violemment brutalisé et qu’il a été blessé à l’avant-bras. Cependant, il ne s’est pas rendu à l’hôpital pour des soins, préférant plutôt porter plainte à la police.

Au procès, l’épouse a nié les faits qui lui étaient reprochés, mais n’a pas fourni plus de détails pour sa défense. Son avocat n’a déposé aucun élément qui contredirait les propos de l’époux battu.

La cour n’a eu d’autre choix que de trouver l’épouse coupable de violence conjugale sur son mari. Comme c’est la première fois qu’elle est condamné pour ce genre de délit, la femme risque une amende ne dépassant pas Rs 50 000 selon les articles 2, 5, 11 A et 13 (2) de la Protection from Domestic Violence Act.

Cette loi prévoit une peine de prison ne dépassant pas deux ans en cas de récidive. La sentence peut aller jusqu’à cinq ans de prison si la personne commet des violences une troisième fois ou plus sur son conjoint.

Violence conjugale : elle risque Rs 50 000 d’amende pour avoir battu son mari

Related Posts

1 of 681