Uncategorized

[Vidéo] 17 ans déjà : Le mystère des 10 cadavres de Béchard Lane reste entier


Le 27 août 2004 – 17 août 2021, soit 17 ans jour pour jour après la découverte macabre de 10 cadavres dans une maison à Béchard Lane, Saint-Paul, les images sont toujours gravées dans la mémoire des proches et des voisins des victimes. Ce suicide collectif hante toujours les esprits.

Lorsque nous nous sommes rendus sur place, cette semaine, nous avons constaté que la maison de l’horreur se trouve dans un état de délabrement avancé. Un désordre indescriptible règne dans le salon, là où le corps de Critika Nundkumar (née Mawooa) a été retrouvé sur un matelas posé à même le sol.

Des proches et voisins que nous avons rencontrés, nous confient qu’ils se souviennent encore de la forte odeur nauséabonde qui émanait de cette bâtisse. Et des dix cadavres en décomposition avancé qui ont été enlevés.
Ils sont Countee Mawoaa et ses enfants Ravi, Chinta et Critika, ainsi que le fils de cette dernière, Devesh.

Les autres cadavres étaient ceux de Mayadevi Jhowry, l’amie de Critika et ses enfants Kesha et Bavish, de Rajesh Dhayam cadre du MGI et amant de Critika et de Paul Janvier, clerc de notaire porté disparu depuis deux ans. 17 ans après, le spectre hante toujours Béchard Lane

Que s’est-il réellement passé dans cette maison ? Quelles sont les raisons derrière ce suicide collectif ? Le mystère reste entier.

Related Posts