Uncategorized

Saisie de Rs 3,7 milliards de drogue : la drogue serait produite au Moyen-Orient, Interpol sollicité, un suspect craque

L’enquête entourant l’affaire de la découverte de Rs 3,7 milliards d’héroïne et de haschich, à Pointe aux Cannoniers, le dimanche 2 mai 2021, soit la plus importante saisie de drogue de l’histoire de Maurice, avance à grands pas.

.Les inscriptions et codes qui se trouvaient sur les emballages qui renfernaient la drogue mènent les enquêteurs vers le Moyen-Orient. Selon nos informations, l’aide de l’Interpol a été sollicitée alors qu’un suspect aurait craqué face aux questions des enquêteurs.

D’où viennent les 243,45 kilos d’héroïne valant Rs 3,6 milliards et 26 kilos d’Hashish au coût de Rs 78 millions qui ont été découverts à Pointe-aux-Cannoniers en mai 2021 ? Alors que selon les rumeurs, tout semblait indiquer, au début de l’enquête, que les substances illicites proviendraient de Madagascar ou même de l’Afrique du Sud.

En effet, se basant sur les inscriptions et codes qui se trouvaient sur les emballages qui renfernaient la drogue dissimulée, les limiers de l’ADSU soupçonnent fortement que la drogue aurait été fabriquée en Afghanistan et au Pakistan. Par la suite, la drogue est transférée vers le nord de l’Afrique pour ensuite prendre la direction de l’Europe avant de finir en Asie où elle est distribuée aux différents pays du monde, dont Maurice, par voie maritime ou aérienne.

Néanmoins, pour confirmer cette thèse, l’aide de l’Organisation internationale de police criminelle (Interpol) a été sollicitée.

Selon nos recoupements, cette information vitale permettra à l’ADSU de mieux comprendre la façon dont la drogue est achemiée vers Maurice. De ce fait, cela permettrait d’accentuer la surveillance à l’avenir.

D’autre part, il nous revient qu’un des huit suspects arrêtés dans l’affaire aurait lâché le morceau face aux enquêteurs. Il aurait fait des révélations de taille contre plusieurs autres suspects qui sont déjà en prison.

Pour rappel, jusqu’à présent, huit personnes ont été arrêtées dans le sillage de cette affaire, notamment, Ritesh Gurroby, Niresh Gurroby, Nogesh Gurroby, Siwdanand Rawah, Kevin Joumont, Jean Lucandro Prudence, Geoffrey Kurson, et Josue Joey Stephano Jean Baptiste.

À noter que l’enquête est menée par cinq ‘Detective Inpectors’ qui travaillent sous les directives du SP Ramgoolam et le DCP Bhojoo.

Saisie de Rs 3,7 milliards de drogue : la drogue serait produite au Moyen-Orient, Interpol sollicité, un suspect craque

Related Posts

1 of 681