Uncategorized

[OPINION] – Sortir du GAFI : dignité et fierté de tout un peuple

La nouvelle qui est tombée hier soir est comme une bouffée d’air frais tant pour le pays que pour le gouvernement, ainsi que pour les citoyens de la République de Maurice. Maurice a enfin été retiré de la liste grise du Groupe d’action financière (GAFI), après 18 mois de difficultés, d’embuches et des démarches entreprises en vue de remonter la pente.

Peu avant 20 heures, la bonne nouvelle a été annoncée par le président du GAFI, Marcus Pleyer, lors d’une conférence de presse. Il a félicité la majorité gouvernementale pour ce dénouement positif qui fait honneur à la République de Maurice.

Le fait d’être figurée sur la liste noire de l’Union Européenne et sur liste grise du GAFI durant cette période était perçu comme une stigmatisation sur le dos du pays. Une situation qui a donné lieu à plusieurs critiques de la part de l’opposition et des détracteurs et autres envieux et jaloux du succès économique de l’Ile Maurice.

Outre d’être traité de paradis fiscal, des reproches étaient formulés essentiellement contre le secteur Offshore et les Services financiers, selon lesquels les pouvoirs publics auraient intentionnellement laissé des “loopholes” dans certaines législations du pays pour donner les coudées franches à certains magnats aux tendances mafieuses d’opérer. Les principes de la bonne gouvernance en prenaient un sacré coup.

Mais, le gouvernement de Lalians Morisien, sous le Prime Ministership de Pravind Jugnauth a depuis février 2020 pris les taureaux par les cornes en vue de redresser la situation.
Compte tenu de l’urgence de ce dossier, le sérieux, Pravind Jugnauth a pris l’engagement de faire voter une nouvelle législation, The Anti-Money Laundering and Combating the Financing of Terrorism ( Miscellaneous Provisions) Act 2020. Cette loi qui était votée au Parlement, le 7 juillet 2020, avait eu l’Assentiment du président de la République, le 9 juillet avant d’être Gazetted, le même jour, le 9 juillet 2020.

En sus de cette loi, le gouvernement a continuellement manifesté son engagement indéfectible à donner la priorité et à mettre pleinement en œuvre le plan d’action du GAFI tout en garantissant la durabilité et l’efficacité des mesures entreprises.

Dans cette perspective, il y a eu la visite d’une équipe d’auditeurs en septembre dernier à Maurice, cela en prélude de la réunion de la dernière chance d’hier soir.

Hier soir, lors de son intervention, le Premier ministre a réitéré la ferme volonté politique du gouvernement de soutenir les réformes de LBC/FT et la lutte contre le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme.

C’est avec raison qu’il a rappelé l’engagement pris par le gouvernement de prendre des mesures audacieuses qui sont nécessaires pour protéger l’intégrité du système financier, y compris le secteur commercial mondial.

Ainsi, nous pouvons dire : sortir du GAFI relève de la dignité et la fierté de tout un peuple.

[OPINION] – Sortir du GAFI : dignité et fierté de tout un peuple

Related Posts

1 of 701