Uncategorized

[Opinion] Lutte anti-drogue: Pravind Jugnauth donne le ton!

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, qui est également le ministre de l’Intérieur, en procédant à l’inauguration du complexe Metropolitan North Divisional Headquarters Abercrombie, à Sainte Croix, a donné le ton par rapport à la lutte anti-drogue à Maurice. Il a pointé du doigt les manquements et les lacunes qui entravent ce combat.

“Je reconnais le dévouement des officiers qui prennent des risques dans l’exercice de leur métier. Toutefois, il existe des personnes qui sont trempées dans des activités illicites dans certaines régions et qui essayent de mettre des obstacles sur le chemin de ces braves policiers. Cela ne peut pas continuer”,  s’est insurgé Pravind Jugnauth. Effectivement, il n’est un secret de polichinelle que très souvent lorsqu’il y a des opérations crack-down dans certaines régions, à l’instar de la route Nicolay, Abercrombie, Cité Sainte Claire (Goodlands), Résidence Argy (Flacq)…, il y a certaines personnes qui sont de mêche avec des caïds et autres barons de la drogue qui règnent en maîtres dans ces régions remuent ciel et terre, voire à travers des actes de violence (jet de pierres, armes tranchantes…) pour empêcher l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) de faire son travail. Du coup, l’ADSU se voit dans l’obligation de faire appel au renfort (SSU, GIPM…) Dans un passé récent, on a vu la remorque d’une voiture de couleur noire, utilisée pour cacher les doses de drogues, à Batterie Cassée, non loin de la Route Nicolay. Idem pour la cité Sainte Clair.

Lors d’une opération policière d’envergure, opération policière depuis 5 heures du matin, le 3 novembre 2016, l’ADSU avait fait une saisie fructueuse. Bilan : pas moins de cinq arrestations, ainsi que Rs 4,8 M ont été saisies au domicile de John Brant Vivien, âgé de 33 ans.

Force est de constater dans ces régions susmentionnées, certains habitants ont tenté de faire de la résistance. Compte tenu du nouveau complexe du Metropolitan North Divisional Headquarters Abercrombie, trois ou quatre équipes de ADSU y sont mises en place. Cela en vue de veiller au grain et  traquer des caïds et des dealers de drogue à Port-Louis et dans les régions nord de la capitale. 

En dépit de ces nouvelles unités, des habitants de la Route Nicolay, ceux de Batterie Cassée et des quartiers avoisinants expriment leurs griefs. Ils dénoncent, que la mafia de la drogue qui y règne en maitre fait tout pour que les caméras de surveillance CCTV soient. Un exemple vivant, le Premier ministre avait à peine répondu à une question dans la tranche d’horaire du Prime Minister’s Question Time (PMQT) en 2021 sur les CCTV défectueuses, mis en place à proximité de Nicolay Govt School. On dénonce que les trafiquants de drogue de la région de complicité avec certains habitants s’assurent pour que celles-ci restent défectueuses. “Nous avons entamé des démarches à maintes reprises pour faire réparer ces CCTV, mais en vain. Les dealers et barons saccagent tout!”, dénonce un porte-parole des habitants de la Route Nicolay.

Nous croyons comprendre que le discours du Premier ministre à Abercrombie est un signal fort à l’encontre de la mafia. C’est avec raison qu’il a maintenu que de bons résultats dans le combat anti-drogue requiert la collaboration de la population, de la société civile.

[Opinion] Lutte anti-drogue: Pravind Jugnauth donne le ton!

Related Posts