Uncategorized

« On m’a offert Rs 250 000 pour transporter Rs 8,5 millions d’héroïne»

Les limiers de la Criminal Investigation Division (CID- Western Division) ont frappé un grand coup. Ils ont obtenu des informations à l’effet qu’une Ougandaise qui était arrivée à Maurice à bord d’un vol en provenance d’Ouganda, samedi 28 août, transportait une importante quantité d’héroïne.

Elle est parvenue à traverser le ‘green channel’ sans éveiller les soupçons des douaniers et des officiers de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) basés à l’aéroport.  La passeuse s’est par la suite rendue à son hôtel situé au sud-ouest de l’île.

C’est pourquoi une équipe menée par le sergent Botharrygadoo et placée sous le commandement du surintendant Bansoodeb a débarqué dans la chambre de l’ougandaise tôt lundi 30 août. Ils étaient accompagnés des membres de la brigade anti-drogue.

En pénétrant dans la chambre, ils sont tombés sur une petite valise. Ils y ont découvert 50 boulettes d’héroïne d’une valeur marchande de Rs 8,5 millions. La passeuse, Sharone Cindy Auma, âgée de 27 ans, a confié aux hommes du surintendant Bansoodeb et du sergent Botharrygadoo qu’elle avait avalé les boulettes d’héroïne avant d’embarquer pour Maurice.

C’est un Ougandais, dit-elle, qui lui a offert 6000 USD (Rs 250 000) pour transporter la drogue. Elle devait, par la suite, remettre les 50 boulettes d’héroïne à des contacts locaux à son arrivée à Maurice.

Un exercice de ‘controlled delivery’ a été mis sur place, par l’équipe du sergent Botharrygadoo et de l’inspecteur Azor de la brigade anti-drogue. Après deux jours de surveillance, leur patience a fini par payer.

Deux individus se sont présentés à l’hôtel mercredi 1er septembre à 15h pour récupérer la drogue. Ishwarduth Bhurten, un habitant de Montagne-Longue, âgé de 42 ans a été arrêté tandis que son complice a pris la fuite.

« On m’a offert Rs 250 000 pour transporter Rs 8,5 millions d’héroïne»

Related Posts

1 of 680