Escroquée par un faux journaliste, une femme porte plainte à la police

Pailles: une Journée Internationale des Personnes âgées au goût amer pour un sexagénaire

Aisha (40 ans) avait un projet qui lui tenait à cœur : s’acheter une maison. Elle a fait la connaissance d’Aly, un jeune homme de 34 ans, sur Facebook au mois de janvier de cette année. Ce dernier, journaliste d’un quotidien et travailleur social à temps partiel, lui a proposé son aide. Il lui a promis d’accélérer les procédures à travers ses contacts, des personnes très haut placées.

D’après lui, elle n’aurait aucun dépôt à effectuer, mais devra faire un virement de Rs 30 000 pour les frais administratifs. Aisha a donc fait plusieurs virements bancaires entre les mois de juin et août. Entretemps Aly l’a même emmenée à Terre-Rouge pour lui montrer sa future demeure.

Par la suite, Aly lui a remis un reçu certifiant qu’il a fait un dépôt de Rs 85 000, en lui faisant croire qu’il a déboursé cette somme de sa poche et qu’il fallait le rembourser. Ayant un doute, Aisha s’est rendue à la NHDC pour s’assurer qu’elle avait bel et bien un compte, car à sa connaissance, il n’y avait aucun dépôt requis.

Elle découvre alors qu’elle n’a aucun compte à la NHDC et, par la suite, que Aly n’est ni journaliste ni travailleur social. Elle s’est rendue au poste de police de Pailles, lundi 4 octobre, pour porter plainte contre lui. Nous apprenons que le dénommé Aly aurait fait d’autres victimes.

Escroquée par un faux journaliste, une femme porte plainte à la police

Exit mobile version