Uncategorized

Bancs de pêche : la production de poissons congelés chute considérablement

L’importation annoncée de 400 tonnes de poissons congelés concerne les espèces à l’instar du « Capitaine », qui est un produit contrôlé et qui est assujetti à un quota annuel de 800 tonnes. Le « Capitaine » congelé, communément appelé « La Perle », est importé pour régler le problème de la pénurie de poisson sur le marché local, principalement pendant les mois d’hiver, lorsque les pêcheurs ne partent pas en mer et aussi pendant la saison des fêtes.

Un « survey » a été mené en mars 2021 pour évaluer le stock de poissons congelés, disponibles sur le marché en vue de la prochaine saison hivernale.

« On m’informe en outre qu’au cours de l’enquête, les agents de mon ministère ont consulté les exploitants d’entreprises de pêche, qui comprennent les entreprises de pêche locales qui produisent du poisson congelé en provenance des bancs et les importateurs de poisson et de produits du poisson, inspecté les chambres froides et enregistré les données sur les stocks », souligne Sudhir Maudhoo.

« La quantité de poissons congelés débarqués par les bateaux de pêche locaux a également été prise en compte », ajoute-t-il.

L’enquête a révélé que le stock de poissons « Capitaine » congelés était d’environ 225 tonnes en mars 2021. Depuis 2018, le nombre de poissons congelés produits par les bancs de pêche a chuté considérablement passant de 758 tonnes en 2018 à 750 tonnes en 2019, et seules 205 tonnes en 2020.

En raison de mauvaises conditions météorologiques, moins de navires se sont engagés dans des voyages de pêche pour de poissons congelés.

La production locale de poissons congelés pour les quatre derniers mois était de 70 tonnes en janvier 2021, 29 tonnes en février 2021, 3 tonnes en mars 2021 et néant en avril 2021.

Bancs de pêche : la production de poissons congelés chute considérablement

Related Posts

1 of 677