Uncategorized

Abus sexuels au sein de l’Église : le père Labour choqué par les révélations du rapport Sauvé en France

Le vicaire général, le père Jean-Maurice Labour, se dit très choqué après la publication du rapport Sauvé, en France. Long de quelque 2 000 pages, ce rapport accablant fait état des abus sexuels étalés sur des dizaines d’années, au sein de l’Église.

Le père Labour, qui a exprimé ses sentiments dans les colonnes de La Vie catholique, avance qu’il est choqué par le nombre de victimes et leurs souffrances. La trahison de leur confiance par les prêtres impliqués dans ces abus est aussi très douloureux pour le vicaire général.

L’homme d’Église avance qu’après avoir pris conscience de ce grave problème, les évêques de France ont eu le courage de mandater personnellement un haut fonctionnaire indépendant pour mener à bien ce travail. De plus, ce dernier a pu librement choisir ses collaborateurs aux compétences diverses dans différentes disciplines. Mais selon le père Labour, le résultat est bien plus dramatique.

« Le rapport Sauvé n’est pas la fin, mais le début du chemin de l’église vers la croix. La guérison prend du temps, mais elle doit s’engager sur le chemin de la vérité », a-t-il souligné.

Abus sexuels au sein de l’Église : le père Labour choqué par les révélations du rapport Sauvé en France

Related Posts

1 of 706