Un receveur se donne en spectacle à bord d’un autobus

Un receveur se donne en spectacle à bord d’un autobus
Le ton est monté entre un passager et un receveur

Son arrogance envers un passager a surpris plus d’un à bord d’un autobus. Cela s’est passé sur le trajet reliant Rose-Hill à Port Louis, ce mercredi 5 décembre aux alentours de 8 h. Il a sommé un passager de descendre du bus car ce dernier n’avait pas de monnaie d’échange pour payer son ticket.

Le passager a refusé mais lui a proposé en échange de garder la grosse coupure et de lui rendre la différence une fois arrivée à destination. Pour le receveur il n’en était pas question. « Guetter ki ou pou fer ! Ou pou bizin desann dan bis la », a-t-il lancé d’un ton menaçant sous les encouragements du chauffeur. Mais ce dernier s’est rétracté en proposant à son collègue de garder l’argent. « Garde billet la. Dir li (au passager) pran so kass tanto garaz».

Le passager a accepté la proposition et a demandé au receveur de lui donner un morceau de papier attestant qu’on lui devait la différence de la somme. Mais le receveur ne l’entendait pas de cette oreille. Pas question également de  montrer sa carte d’identité. « Narien ou pas pou gagner », a-t-il dit au passager. C’est alors qu’un bon samaritain, choqué par l’attitude du receveur, a proposé gentiment de payer le ticket du passager.

Décontenancé, le receveur a continué à tenir des propos désobligeants envers le passager. « Ou enn sovaz. Ou bizin appran la loi ».

Justement. Que dit la loi lorsqu’un passager n’a pas de monnaie d’échange pour payer son ticket. Selon un inspecteur de la National Transport Authority (NTA),  un passager doit donner le montant exacte de son ticket. « En revanche le receveur devrait savoir quoi faire face à une telle situation et ne pas s’en prendre aux passagers ».

Allez dire ça à ce receveur visiblement en mauvaise humeur et prenant ses passagers pour des ‘punching ball’ !

Un receveur se donne en spectacle à bord d’un autobus  

Journaliste depuis 2001. A rejoint la rédaction d’Inside News en mars 2017. Il est responsable de l’équipe des Faits Divers.