Thaïlande : la tempête Pabuk fait 30 000 refugiés

Thaïlande : la tempête Pabuk fait 30 000 refugiés
La tempête Pabuk a fait des dégâts considérables aux infrastructures dans le sud de la Thaïlande

Des vagues de trois à cinq mètres de haut, des vents violents soufflant jusqu’à 75 km/h et des pluies torrentielles provoquant de nombreuses inondations. La tempête Pabuk a fait des dégâts considérables aux infrastructures dans le sud de la Thaïlande dans la nuit de vendredi à samedi.

La tempête, la première à frapper cette partie du royaume en dehors de la saison de la mousson depuis environ 30 ans, a entraîné l’évacuation de dizaines de milliers d’habitants. L’oeil de la tempête a cependant évité de justesse Koh Samui, Koh Phangan et Koh Tao dans le golfe de Thaïlande, des îles très prisées des vacanciers en ces périodes de fin et début d’année.

Elle a été rétrogradée samedi matin en dépression alors qu’elle s’est déplacée au-dessus de la mer d’Andaman, où se trouvent les stations touristiques de Krabi et de Phuket, a annoncé le centre météorologique thaïlandais.

Quoique les autorités n’ont pour l’heure, pas encore établi un bilan officiel, plus de 200 000 foyers étaient privés d’électricité en début de la journée de samedi. On fait aussi état de la mort d’un pêcheur de la province de Pattani, près de la frontière malaisienne, vendredi lorsque des vagues de plusieurs mètres se sont abattues sur son bateau alors qu’il rentrait au port. Un autre membre de l’équipage est toujours porté disparu.

Pabuk a déferlé sur le sud du royaume en pleine haute saison, une mauvaise nouvelle pour l’économie thaïlandaise fortement tributaire du tourisme.

Thaïlande : la tempête Pabuk fait 30 000 refugiés

Plus de trente ans d’expérience dans la presse. Il est le bras droit de Krsna Coopoosamy et occupe le poste de Rédacteur en Chef-adjoint. Il aime le sport, la lecture et le cinéma.