Tentative de vol par un mineur, Rita Venkatasawmy démontre l’absence d’encadrement

A 10 ans, il est déjà dans le viseur de la police. Arrêté pour tentative de vol et incapable de payé sa détention, il a été placé en détention policière. Suite à cela, le mineur, un habitant du nord, a été placé au Rehabilitation Youth Centre, situé à Beau-Bassin.
Selon l’Ombudsperson for Children, Rita Venkatasawmy, il faudra trouver la cause derrière ces types de cas. « Nous sommes dépourvus d’une structure adaptée pour encadrer les enfants, » déplore-t-elle. «Fort  heureusement, qu’il y a le Rehabilitation Youth Center» », dit-elle.  Ainsi, l’enfant est considéré d’être entre de bonnes mains, où il se sera encadré par des officiers et un psychologue.
De plus, des enquêteurs de l’Ombudsperson for Children ont été envoyés sur place pour évaluer la situation. « Nous attendons un rapport, » explique-t-elle.
Ce que dit la loi sur les effractions commises par un mineur…
A Maurice, le Criminal Code prévoit une  poursuite pour rapports sexuels par des mineurs âgés de 14 à 16 ans. Toutefois, en ce qui concerne les délits, il faudra évaluer la capacité de discernement de l’enfant, tel que mentionné dans le Criminel Code (sc 44), « Lorsque l’accusé aura moins de 14 ans, s’il est établi qu’il a agi sans discernement, il sera acquitté. Mais, selon les circonstances, il sera remis à ses parents, ou conduit dans une maison de correction, pour y être élevé et détenu pendant un certain nombre d’années à la lumière d’un jugement. Toutefois, en vertu de ce jugement, il ne pourra pas excéder la période, où il aura accompli sa 18ème année. »
D’autre part Me Jean Claude Bibi explique que « l’enfant doit être pris en charge par des parents. Toutefois, dans les cas où les parents sont absents, c’est un oncle ou une tante qui doit assumer cette  responsabilité. »
Tentative de vol par un mineur, Rita Venkatasawmy démontre l’absence d’encadrement

News you can Trust.