FeaturedSport

Qatar 2022 : tâche difficile pour l’Iran en groupe B

Versé dans le groupe B, aux côtés de l’Angleterre, du Pays de Galles et des Etats-Unis, l’Iran participe au Qatar à sa 6e Coupe du monde. Après une première qualification au Mondial de 1978, l’Iran a participé aux éditions 1998, 2006, et enchaîné en 2014, 2018 et donc 2022. La sélection iranienne, appelée la Team Melli (tout simplement pour “l’équipe nationale”), s’installe donc en tant que figure incontournable du Mondial.

La phase de qualification pour les Iraniens fut une balade de santé avec 9 victoires et match nul sur dix matches disputés. Déjà en janvier après leur victoire d’un but à zéro face au grand rival l’Irak, la Team Melli fut la deuxième nation asiatique à se qualifier pour la Coupe du monde – après le pays organisateur, le Qatar. C’est l’ancien coach de Manchester Utd et du Real Madrid, Carlos Queiroz, qui a déjà dirigé l’équipe de 2011 à 2019, qui aura la tâche de mener les Iraniens vers une qualification en huitièmes de finales.

La composition de l’équipe comprend pas mal de joueurs déjà sélectionnés pour le Mondial russe. Des noms connus comme Ghoddos (Brentford) ou Jahanbakhsh (Feyenoord), mais aussi bien évidemment les deux attaquants, Mehdi Taremi (Porto) et Sardar Azmoun (Leverkusen) seront au Qatar.

Pour leur premier match les Iraniens feront face aux favoris du groupe B, l’Angleterre de Harry Kane. Une tâche très difficile, du moins sur le papier, pour les hommes de Carlos Quieroz, mais en football, rien n’est gagné d’avance, surtout après les matches très décevants des Anglais pendant les mois de septembre et octobre. Dans un pays secoué par des manifestations et des remous politiques, les Iraniens espèrent que leur équipe de football vont donner quelques instants de bonheur au peuple.

Qatar 2022 : tâche difficile pour l’Iran en groupe B

Related Posts

1 of 907