Sport

Qatar 2022 : Groupe E, bataille entre l’Allemagne et l’Espagne

Le groupe E de la Coupe du monde au Qatar réunit deux grandes nations du football : l’Espagne et l’Allemagne. Les deux autres équipes qui complètent ce groupe sont le Japon et le Costa Rica. La Mannschaft et la Roja sont bien évidement les favoris, mais il ne faut pas sous-estimer les Japonais.

Les Allemands ont remporté la Coupe du monde à quatre reprises, en 1954, 1974, 1990 et 2014. Leroy Sané et ses coéquipiers vont tenter de faire oublier le fiasco du Mondial 2018 où ils étaient sortis en poules. Dans sa liste de joueurs sélectionnés, Hans Flick a rappelé Mario Götze (Eintracht Francfort), qui avait marqué le but de la victoire contre l’Argentine en finale de la Coupe du monde 2014. Il y a aura également des joueurs qui ont déjà fait leurs preuves comme Manuel Neuer, Antonio Rüdiger, Ilkay Gündogan et encore Thomas Müller. L’Allemagne possède l’expérience des grandes compétitions et a les joueurs qui ont la possibilité d’aller en finale.

L’autre favori de cette poule E est la Roja, dirigée par Luis Enrique depuis 2019. Le jeu des espagnols est basé sur la possession du ballon et possède un collectif qui se connaît depuis plusieurs années tels le gardien Unai Simon (Athletic Club), José Gaya (Valence), Jordi Alba (FC Barcelone), César Azpilicueta (Chelsea), Sergio Busquets (FC Barcelone), Koke (Atlético Madrid), Marcos Llorente (Atlético Mardrid), Pablo Sarabia (PSG), ou encore Dani Carvajal (Real Madrid). En plus, le sélectionneur pourra compter sur l’apport de quatre jeunes joueurs de FC Barcelone, Gavi, Pedri, Ferran Torres et Ansu Fati. Qualité technique, équilibre entre jeunes et moins jeunes, la Roja a largement les qualités pour atteindre le dernier carré de cette compétition.

Le Japon a participé à sa première Coupe du monde en 1998 en France. Depuis, les Samurais n’ont plus raté un seul Mondial. Toujours très dominant en Asie, le Japon possède des joueurs qui évoluent en Europe comme Daichi Kamada (Eintracht Francfort), Takumi Minamino (AS Monaco), Kaoru Mitoma (Brighton), Takehiro Tomiyasu (Arsenal), Ko Itakura (M’gladbah) ou encore Ritsu Doan (Fribourg). S’il a bien une nation qu’il ne faut pas prendre à la légère en football c’est bien le Japon, qui peut très bien créer la surprise dans le Groupe E.

Pour le Costa Rica, qui participe à son 6ème Mondial, le but est de faire aussi bien qu’en 2014, où la Sele avait atteint les quarts de finale. Avec Keylor Navas (PSG) dans les cages, et une défense très solide, le Costa Rica manque cependant un vrai buteur pour faire la différence.

Qatar 2022 : Groupe E, bataille entre l’Allemagne et l’Espagne

Mahen Chitamun

Related Posts

1 of 51