Shaheel Beeharry : « Mo sel regret ce ki monn décevoir certains kan monn arret à Rs 200 000 »

Shaheel Beeharry. Ce nom est en effet bien familier aux Mauriciens depuis le 29 septembre suite à sa participation au jeu télévisée de Happy Frog, « Qui veut gagner des millions » à la MBC.

Shaheel Beeharry est le premier participant à avoir atteint la somme de Rs 200 000, faisant de lui du coup, l’un des candidats les plus marquants de l’émission jusqu’à présent. Cette victoire, elle le doit au support de sa famille, en particulier sa mère Sunita et son frère aîné, Lovelesh, qui l’ont aidé à se préparer pour l’émission. Mais aussi à son défunt père qui l’a toujours aidé à poursuivre ses études dès son jeune âge.

«Depi tipti li kontan aprann. Tou letan li ti gagne A ek sorti premier dan class. Li ti mem classé après lauréat dan HSC ek sorti premier en hindi dan entier moris » D’après les dires de sa mère, Sunita Beeharry, Shaheel était destiné à briller et réussir dans la vie. Agé de 26 ans, cet habitant de Dagotière est passionné de jeux télévisés. Il est d’ailleurs fan des autres versions de « Qui veut gagner des millions », dont la version française et celle de l’Inde.

C’est donc une aubaine pour Shaheel quand la MBC annonce officiellement la version locale en décembre dernier. Pour notre interlocuteur, c’est un rêve devenu réalité « kan ou trouve sa plateau la en vrai devan ou, c’est vraiment beau à voir. Zamais mo ti pou penser ti pou ena enn plato Qui veut gagner des millions à Maurice. Ce enn bel initiativ de Happy Frog ek mo espere zot pou vinn ek lezot emission coumsa encore apres  kot mo kapav participer». Auparavant, Shaheel avait participé à des quizz de la Mauritius College of the Air ensuite il avait envoyé sa candidature pour participer au jeu télévisé « Question pour un champion » mais elle n’a malheureusement pas été retenue.

A part les jeux télévisés, Shaheel Beeharry se passionne pour l’enseignement dans le civil engineering. Il est d’ailleurs lecturer au JSS Academy of Technical Education à Vacoas depuis plus d’un an et ils donnent aussi des leçons particulières à des collégiens à partir de Grade 4 à Grade 6.

L’émission a changé sa vie, «ena dimounn pas ti koze ek mwa, aster zot vinn dire bonjour, partou kot mo aller dimounn felicite moi. Toutefois, Shaheel affirme vivre cette popularité en toute humilité. Les habitants de son quartier l’accueille chaleureusement et trouve sa victoire méritée. Cependant, Shaheel même s’il affirme de ne pas être déçu de ne pas avoir décroché le million, il éprouve toutefois un seul regret c’est d’avoir déçu ceux qui espéraient qu’il tente et décroche le million. «mo sel regret ce ki ena dimounn ki ti pe kont lor mwa pou gayn million me mo satisfe mo parcours si mo ti kontinie mo pa ti pou mem gayn Rs 200 000 et mo ti pou tomb dan l’oubli couma lezot candidat».

Hans Puttur, directeur de Happy Frog

Hans Puttur, directeur de Happy Frog Ltd, et celui qui a emmené l’émission «Qui veut gagner des millions» à Mauriceestime que Shaheel a inspiré beaucoup de Mauriciens à participer et tenter leur chance eux aussi. « Shaheel est l’un des participants les plus marquants de l’émission, il avait le potentiel de décrocher le million. Moi-même j’y ai cru et je suis très content pour sa performance et le buzz qu’il a créé autour de l’émission. Les  Mauriciens sont encore plus intéressés à participer au jeu et je souhaite qu’un candidat arrive à obtenir le million prochainement. Toutefois, il ne faut pas se dire que ce jeu est juste une question d’intelligence, tous les Mauriciens sont intelligents. Il faut surtout vivre et maîtriser le moment présent quand on se trouve sur le plateau car c’est un environnement plutôt intimidant. Il faut donc savoir gérer ses émotions et son stress », déclare-t-il. Par ailleurs, le directeur de Happy Frog précise que les questions du jeu ne sont pas d’ordre académique mais plus une connaissance générale.

Shaheel_Beeharry_Inside_news2
Shaheel (à gauche) et son frère aîné Lovelesh (à dr) partagent une complicité fraternelle depuis tout petits.

Par ailleurs, Shaheel pas seulement brillant mais aussi très serviable et généreux. D’ailleurs avant de nous quitter, il tient à partager quelques conseils et astuces aux autres candidats qui veulent tout comme lui, avoir un parcours aussi brillant. Tout d’abord, il ne faut pas stresser. Il est important de se concentrer sur le «Fastest Finger First» car selon lui, c’est cette épreuve qui déterminera la suite de votre parcours et pour finir, il suggère aux candidats de bien réfléchir avant de répondre en utilisant la logique. Il se pourrait d’ailleurs que ces conseils s’avèrent utiles pour nul autre que son frère aîné, Lovelesh. Celui ci a évoqué qu’il songe déjà à participer à l’émission si une nouvelle édition est prévue l’année prochaine. Surpassera-t-il son frère et atteindre le million? On a hâte de connaître la réponse! Mais comme Lovelesh le souligne, «victoire la ce pou la fami entier, kan mo frere gagner sa veut dire toute la famille gagner beh pou mwa ousi li pou parey». 

Shaheel Beeharry : « Mo sel regret ce ki monn décevoir certains kan monn arret à Rs 200 000 »

News you can Trust.