Richard Payendee : «Pour une production de miel typiquement Rodriguais»

 Richard Payendee : «Pour une production de miel typiquement Rodriguais»
Ce projet vise à accroître la production de miel et à améliorer la qualité de ce produit à Rodrigues.

Dans le cadre de la mise à exécution du projet International Centre for Insects Physiology and Ecology (ICIPE), basé au Kenya, la Commission de l’Agriculture, a procédé à la remise d’un lot d’équipements écologiques aux apiculteurs, issus de deux sociétés coopératives et de Careco. Ce projet vise à accroître la production de miel et à améliorer la qualité de ce produit à Rodrigues. Le Commissaire de l’Agriculture, Richard Payendee a, lors d’une cérémonie, au cours de la semaine écoulée, exprimé le voeu d’avoir une production de miel typiquement Rodriguais.

Le commissaire de l’Agriculture a annoncé que la compagnie d’aviation nationale Air Mauritius est disposée à placer le miel de Rodrigues sur les vols internationaux. Dans cette optique, il a exhorté les apiculteurs d’augmenter leur production de miel.

Le projet ICIPE est financé conjointement par l’International Fund for Agricultural Development (IFAD) et la Commission de l’Agriculture. Il est souligné qu’à travers ce projet, des apiculteurs et techniciens de l’agriculture spécialisés en apiculture ont bénéficié de plusieurs cours de formation. Le miel de Rodrigues étant réputé sur le plan international, la Commission de l’Agriculture s’engage à préserver la qualité de ce produit et à accroître la production. «Pour ce faire, la collaboration de chaque apiculteur est primordial, d’où le besoin de les encadrer et de renforcer leur capacité», souligne un communiqué émanant du bureau du chef commissaire.

« La compagnie d’Air Mauritius est favorable à l’idée de placer le miel de Rodrigues sur ses vols internationaux sur sa carte menu. Mais, si nous voulons pouvoir exporter nos produits à ce niveau, il nous faut produire plus», a soutenu Richard Payendee. «C’est pour cela qu’au sein de la Commission nous vous donnons ces équipements », a-t-il ajouté. Il a exprimé le vœux de produire du miel typiquement Rodriguais.

 « Nous allons démarrer bientôt un projet pilote dans ce domaine dans lequel nous allons placer des ruches à la Réserve de Grande Montagne. Entourées de plantes endémiques, les abeilles pourront produire un miel typiquement Rodriguais», a avancé Richard Payendee. Il a fait remarquer que la Commission est disposée à octroyer des terrains agricoles aux apiculteurs, dans le cadre du projet pour la culture de plante mellifère. Les apiculteurs sont encouragés à placer leurs ruches dans leurs plantations afin de favoriser une meilleure production de miel.

 

Richard Payendee : «Pour une production de miel typiquement Rodriguais»

Journaliste comptant plus de 33 années d’expérience dans la presse écrite à Maurice. Responsable du Desk politique à Inside News. Passionné de lecture, de la musique et des réseaux sociaux.