Revue de la semaine: tempête dans la marmite politique…

Revue de la semaine: tempête dans la marmite politique…
De folles rumeurs ont circulé sur certains partis politiques traditionnels.

Cette première semaine de la nouvelle année 2019 a été caractérisée par une tempête dans la marmite politique. De folles rumeurs ont circulé sur certains partis politiques traditionnels. D’une part, la presse évoque l’arrivée d’un nouveau dans le Front Bench à l’Assemblée nationale, de l’autre on avance un titre «Quand le nom d’Ezra Jhuboo alimente les rumeurs…» Et dans les coulisses, il se chuchote de bouleversements majeurs dans le paysage politique.

Pour ce qui est de l’éventuel cross the floor d’un député du Ptr pour rejoindre les bancs de majorité gouvernementale pour occuper une place au Front Bench, il est révélé que celui-ci aurait eu une prise de bec avec un haut dirigeant du parti. «Fer sa ki to envi, mo pe ale mwa !», aurait lancé le député rouge à l’adresse de ce dirigeant.

«[…] Si le MSM s’intéresse à lui, c’est surtout pour sa force de frappe dans une circonscription, où le MSM n’a jamais eu d’ancrage réel. Sur le plan national aussi ce transfert pourrait avoir un impact conséquent. C’est ce que certains pensent au niveau du ‘think tank orange’. Le principal concerné a toutefois laissé entendre que pour le moment, rien ne presse», écrit un quotidien en ce début d’année. Effectivement, à ce jour rien ne bouge !

Un désir de changer d’air

S’agissant d’Ezra Jhuboo, député du Parti Travailliste, son nom est cité comme celui qui veut changer d’air.  « Je me sens bien au sein du parti. Quoique c’est un fait qu’il existe des divergences d’opinion entre les élus rouges. Mais ce n’est pas une raison valable pour me rapprocher d’un autre parti… », se défend le député de la circonscription no 14 dans une déclaration a Inside News. Il nous a confié qu’il a aussi eu vent de cette rumeur. Il a juré fidélité au Ptr.

En revanche, Ezra Jhuboo a déclaré entretenir de très bonnes relations avec les membres des autres partis politiques, ceux de l’opposition tout comme ceux du gouvernement.

Dans la circonscription no 6 (Grand-Baie-Poudre-d’Or), un éventuel revirement de veste du député MSM, Sudesh Rughoobur fait des créptements et des étincelles. Il n’est un secret de polichinelle que le député oranges qui ne suivrait plus la discipline et la ligne du parti, lorgnerait chez les Rouges pour une investiture aux prochaines élections.

Il est révélé qu’il aurait déjà rencontré le leader du PTr et celui-ci lui aurait promis un ticket aux prochaines législatives.

Interrogé par un quotidien le 5 janvier, Sudesh Rughoobur a soutenu que jusqu’ à preuve du contraire il est un élu du MSM et que pour l’heure, il fait son travail comme tel.

La gratuité de l’enseignement supérieur salué

Pour sa part, Fabrice David, fils de feu James Burty David, ancien ministre des Administrations Régionales, a salué la promesse faite par le Premier ministre de rendre l’enseignement supérieur gratuit. « C’est une bonne initiative », a-t-il déclaré. C’était dimanche 6 janvier lors d’une réception, organisée dans l’ancien bastion de son papa, la circonscription no. 1 (GRNO/Port-Louis Ouest).

De passage au pays natal, il n’a pas caché son désir de s’y présenter aux prochaines élections générales.

Fabrice David s’est confié : « J’ai eu des pourparlers avec le président du Ptr, Patrick Assirvaden. Il m’a rassuré qu’au no. 1, ena enn bon baz pou PTr», cela avant de lancer : «Tousel nou ale pli vite, me ensam nou ale pli loin. Nou bizin maryé piké, mars ensam pou fer trwa dépité Parti travailliste élu pou prosenn eleksion.»

Dans son message de Nouvel an, posté sur la page facebook du parti, le leader du Ptr, Navin Ramgoolam a placé 2019 sous le signe de la reconquête du pouvoir par le PTr.

Quant au MMM, le Bureau politique du MMM, qui s’est tenu pour la première fois, lundi 7 janvier s’est prononcé pour la gratuité de l’éducation tertiaire. Toutefois, un comité ad-hoc sous la présidence du leader, Paul Bérenger a été institué pour se pencher sur toute la question. Il a souligné que lors de la conférence hebdomadaire de ce samedi 12 janvier, le MMM aura arrêté une position commune.

Revue de la semaine: tempête dans la marmite politique…

Journaliste comptant plus de 33 années d’expérience dans la presse écrite à Maurice. Responsable du Desk politique à Inside News. Passionné de lecture, de la musique et des réseaux sociaux.