Reconstitution des faits sous haute tension à Petite-Rivière

Reconstitution des faits sous haute tension à Petite-Rivière

« Assassin», «Move créatir. To touy enn zenfan !». La tension était palpable lors de la reconstitution des faits qui a eu lieu à Petite Rivière, ce lundi 22 octobre en début d’après-midi. Rakesh, le présumé meurtrier du petit Ritesh Gobin, âgé de 11 ans, a été hué par les habitants de la localité. « Larg li ar nou», lançaient-ils aux policiers.   Les limiers de la Major Crime Investigation Team et ceux de la Special Supporting Unit (SSU) ont eu fort à faire pour contenir la foule en colère.

Un véhicule à bord duquel se trouvait le suspect a même été pris pour cible. Les manifestants ont lancé des pierres sur le fourgon.

Lors de cet exercice de reconstitution, Rakesh Tetree a désigné aux enquêteurs de la MCIT la boutique où il avait acheté le cutter et le lieu d’où il avait égorgé la victime. Le présumé meurtrier a confié aux enquêteurs qu’il avait agressé mortellement le petit Ritesh car ce dernier avait frappé son fils deux ans plus tôt.

Reconstitution des faits sous haute tension à Petite-Rivière

A lire aussi :

Meurtre à Gros Cailloux: « Rakesh ti pe fer lespri lor mo tifi…»

Gros Cailloux : Le domicile du présumé meurtrier saccagé

 

Journaliste depuis 2001. A rejoint la rédaction d’Inside News en mars 2017. Il est responsable de l’équipe des Faits Divers.