Rahaf al-Qunun est accueillie au Canada, une explosion fait trois morts en France

Rahaf al-Qunun est accueillie au Canada, une explosion fait trois morts en France
Rahaf al-Qunun - qui a fui sa famille victime d’abus coincée dans un aéroport de Bangkok - est arrivée au Canada
Rahaf al-Qunun: une adolescente réfugiée saoudienne est arrivée au Canada

Une adolescente saoudienne – qui a fui sa famille victime d’abus coincée dans un aéroport de Bangkok –  est arrivée au Canada après y avoir obtenu asile. Rahaf Mohammed al-Qunun, âgée de 18 ans, tentait d’atteindre l’Australie via Bangkok, mais a été initialement invitée à retourner au Koweït, où sa famille l’attendait.

Elle a refusé de prendre l’avion et s’est barricadée dans sa chambre d’hôtel à l’aéroport, attirant l’attention de la communauté internationale. La ministre des Affaires étrangères du Canada, Chrystia Freeland l’a accueillie à l’aéroport. « C’est une jeune femme très courageuse qui a vécu beaucoup de choses … et elle va maintenant aller dans sa nouvelle maison », a-t-elle déclaré.

Au moins trois morts dans une explosion à Paris

Une forte explosion s’est produite dans une boulangerie, samedi 12 janvier vers 9 h, dans le 9e arrondissement de Paris, et a fait au moins trois morts, d’après la préfecture de police. Il s’agit de deux sapeurs-pompiers et d’une ressortissante espagnole, ont indiqué le parquet de Paris et le ministère de l’Intérieur. Près de cinquante autres personnes ont été blessées, dont une dizaine se trouvent dans un état grave. L’explosion s’est produite au 6 rue de Trévise, où se trouvent notamment une boulangerie et un restaurant au rez-de-chaussée. Des pompiers de Paris intervenaient pour la fuite de gaz dans la rue, quand la déflagration s’est produite.

Gilets jaune acte 9 : 84 000 manifestants en France

La France a vécu son neuvième acte de manifestation samedi et qui a réuni près de 84 000 personnes. De nouveaux incidents ont eu lieu dans les villes françaises. A Paris, la police a utilisé des canons à eau et du gaz lacrymogène lors des affrontements qui a éclaté à l’Arc de Triomphe. Des milliers d’officiers avaient été déployés à travers la capitale, qui avait déjà été témoin d’affrontements de rue et de vandalisme. Une partie du centre-ville a été bloquée par la police antiémeute.

Quelque 8 000 manifestants étaient dans les rues – plus que lors des deux derniers week-ends, où les autorités ne comptaient que 3 500 personnes le 5 janvier et 800 le 29 décembre, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur. 156 manifestants ont été arrêtés et 108 étaient toujours en garde à vue, a annoncé la police. Le calme est cependant revenu à Paris à la tombée de la nuit.

Rahaf al-Qunun est accueillie au Canada, une explosion fait trois morts en France

Plus de trente ans d’expérience dans la presse. Il est le bras droit de Krsna Coopoosamy et occupe le poste de Rédacteur en Chef-adjoint. Il aime le sport, la lecture et le cinéma.