Pravind Jugnauth: «Tout faire pour améliorer les équipements de sécurité du Port»

Pravind Jugnauth: «Tout faire pour améliorer les équipements de sécurité du Port»
Pravind Jugnauth a fait remarquer que la MPA a conclu un accord avec le MFRS afin de dispenser une formation de quatre mois aux pompiers du Port.

Répondant à une question du 1er député de No 20 (Beau Bassin/Petite Rivière), Rajesh Bhagwan sur la sécurité à Mauritius Port Authority (MPA) dans la tranche d’horaires du Prime Minister’s Question Time (PMQT), à l’Assemblée nationale, mardi 13 novembre, le Premier ministre, ministre des Affaires intérieures, de la Communication extérieure et du Développement national, a dit tout faire pour de améliorer les équipemts de sécurité du Port.

Rajesh Bhagwan a voulu obtenir des informations sur le nombre de pompiers qui y sont affectés, leurs qualifications, le nombre de nageurs et plongeurs, ainsi que sur les enquêteurs spécialisés dans les enquêtes sur les incendies. Aussi, le député Bhagwan a  centré sa question sur ceux qui ont suivi une formation spécialisée sur les incendies de navires ou citernes d’hydrocarbures.

Dans sa réponse, le Premier ministre a dit avoir été informé par la MPA que sa mission en matière de lutte contre les incendies consistait à effectuer des interventions primaires pour circonscrire des incendies dans la zone portuaire jusqu’à obtenir une assistance supplémentaire venant d’autres autorités, telles que le Mauritius Fire and Rescue Service (MFRS), la National Coast Guard (NCG) et la Police. Cela dans les lignes directrices du Port Disaster Management Plan et des clauses 62 and 63 de la Ports Act 1998.

23 pompiers en poste

«Les services de lutte anti-incendies dans le port concernent l’extinction des incendies côté terre (lutte contre les incendies dans le port  et des navires (lutte contre les incendies de navires). J’ai appris que les Port Emergency Services de la MPA compte 23 pompiers en poste au Port. Ils doivent effectuer deux opérations de lutte contre les incendies et s’occuper d’autres urgences sur le côté du port, y compris des incidents de pollution», a affirmé Pravind Jugnauth. Il a souligné que les services d’urgence portuaires fonctionnent 24 heures sur 24, selon un «2-shift system», comprenant en moyenne 10 agents, dont 6 pompiers de port par «shift.»

S’agissant de la première partie (a)(i) de la question, Pravind Jugnauth a déclaré avoir été informé par la MPA que le programme de services de Port Firemen avait été modifié en 2016 pour l’inclusion d’un certificat de natation et de plongée à la suite de la mise en place d’un Plan de développement des ressources humaines. «Désormais, lors de tout futur exercice de recrutement dans le grade de pompier de port, cette nouvelle exigence sera prise en compte. Pour ce qui est de la partie (a) (ii) de la question, la police mauricienne étant responsable des enquêtes judiciaires, il n’est donc pas nécessaire de recruter des enquêteurs sur les incendies judiciaires auprès de la MPA», a maintenu le chef du gouvernement.

Protocole de lutte anti-incendie

En ce qui concerne la partie( b) de la question, Pravind Jugnauth a souligné que chaque navire dispose de son propre protocole de lutte contre les incendies, conformément aux normes internationales, et l’opération de lutte contre les incendies à bord est sous la responsabilité du capitaine du Port ou l’ «authorized Port Pilot» qui peut s’embarquer avec l’assistance et les personnes «as he thinks fit to take such measures for the protection of life, property and the environment.»  

Le Premier ministre a soutenu qu’il convient de noter que les pompiers du Port ne sont pas tenus d’embarquer sur les navires en feu, mais que la MPA accorde une assistance à tous les navires en cas d’incendie à bord 3 en fournissant des remorqueurs équipés de moyens modernes de lutte anti-incendie et opérés par des skippers formés à la lutte anti-incendie de navires dans le but de protéger la vie, l’environnement, les biens et le retrait des navires du port.

«Seuls les membres du personnel de la marine (capitaines du Port, pilotes de Port et capitaines) qui ont une formation appropriée en matière de lutte contre les incendies de navire sont autorisés à assister aux urgences en mer», a maintenu Pravind Jugnauth. Par conséquent, le chef du gouvernement a consenti que la MPA n’a pas dispensé la formation appropriée aux pompiers de Port concernant les tirs de navires / réservoirs de pétrole.

Programme de formation

En revanche, il a fait remarquer que la MPA a conclu un accord avec le MFRS afin de dispenser une formation de quatre mois aux pompiers du Port. La formation d’un premier groupe de 11 pompiers du Port est en cours et se terminera d’ici la fin novembre 2018, a-t-il indiqué.

Dans une question supplémentaire, le député Arvin Boolell s’est demandé : «Faudrait-il que nous ayons des réunions régulières avec la MPA par rapport à la mise en œuvre du Country Contigency Plan ? Cela d’autant plus que le Port est une zone à hauts risques.»  C’est à quoi, le Premier ministre a renchérit : «Tout plan que nous avons s’applique non seulement au Port, mais partout. Je tiens à informer la Chambre que je tiens des réunions avec la MPA. Nous faisons tout pour améliorer les équipements de sécurité du Port Je me réjouis de la situation actuelle»

Pravind Jugnauth: «Tout faire pour améliorer les équipements de sécurité du Port»

 

Journaliste comptant plus de 33 années d’expérience dans la presse écrite à Maurice. Responsable du Desk politique à Inside News. Passionné de lecture, de la musique et des réseaux sociaux.