Pravind Jugnauth: « Mo dir Shakeel Mohamed aret fer tiolo »

Pravind Jugnauth: « l’Etat a dépensé Rs 350M pour des travaux de rénovation de l’Hôtel du Gouvernement, y compris le Parlement »
Dans son discours, il a dénoncé la «campagne mensongère», menée par le chef de file du Ptr au Parlement.

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth a assisté aux célébrations de Divali, organisées à l’initiative de la Mauritius Arya Ravived Pracharini Sabha (MARPS), à Belle Vue Maurel, hier soir, 14 novembre. Dans son discours, il a dénoncé la « campagne mensongère », menée par le chef de file du PTr au Parlement, Shakeel Mohamed par rapport à l’infiltration des eaux pluviales du toiture du Parlement suite aux averses de mardi dernier.

« Mo dir Shakeel Mohamed aret fer tiolo. Au fait, tiolo finn depasse. C’est natak ki  li bizin fer !», a lancé Pravind Jugnauth. De ce fait, il a commenté le renvoi de la séance parlementaire de mardi 13 novembre, pour cause de la toiture du Parlement qui coulait, ce jour-là. « Compte tenu des eaux pluviales qui s’infiltrent dans l’Hémicyle, il y a des fils électriques et des autres installations qui y sont exposés. Le département technique a jugé nécessaire qu’on ne pouvait pas poursuivre les travaux dans de telles conditions. Par conséquent, j’ai donné des instructions pour y effectuer les réparations nécessaires. Mais, le député Mohamed a commencé à faire son cinéma»,a expliqué le Premier ministre. « Or, sous le règne du Ptr, le gouvernement a dépensé Rs 350M pour des travaux de rénovation de l’Hôtel du Gouvernement, y compris le Parlement. Le contrat a été accordé Ireko, une compagnie de Dawood Rawat. »

Outre le Premier ministre, Pravind Jugnauth, un parterre d’invités était présent à Belle Vue Maurel, hier soir, le ministre Ashit Gungah, le ministre Soonilduth Bholah, le PPS, Sarvanand Ramkaun, le PPS Rajcoomar Rampertab, entre autres.

Dans la foulée, Pravind Jugnauth a accentué ses critiques sur d’autres projets, réalisés sous l’ère Travailliste qui comprennent des manquements. «On s’est retrouvé sur les bras avec le Bagatelle Dam qui coulait. On a dû entreprendre des réparations nécessaires au coût de plusieurs milliards de roupies. De même, on a également, la route Terre Rouge Verdun, dont un tronçon a été lézardé. Des travaux de rénovation qui s’y poursuivent n’ont pas terminé. Cela sans compter la Ring Road enn fourmi na pa enkor roule lor la, li kase partout…», s’est insurgé le Premier ministre. Il a insisté que lorsqu’on fait quelque chose, on doit le faire bien pour avoir la conscience tranquille.

«Si nou pa fer kitchose bien, nou conscians pou touzour repros nou», a-t-il dit.

Poursuivant son intervention, le Premier ministre a tiré à boulets rouges sur le leader du MMM, Paul Bérenger par rapport à ses commentaires sur la saisie de 110 kg d’héroïne au large de Coin de Mire récemment. «L’heure a sonné pour Paul Bérenger de prendre sa retraite politique. Désormais, il n’a qu’à consacrer son temps à écrire des scénarios», a martelé Pravind Jugnauth. Ainsi, il n’a pas digéré les critiques répétées du leader du MMM sur cette grosse saisie de drogue.

Outre la saisie de 135 kg de drogue au coût de Rs 2 milliards, il a fait état de 110 kg d’héroïne au coût de Rs 1,5 milliards. «La question se pose : combien la mafia a-t-elle payé en avance pour passer de telles commandes. Elle est pourvue d’équipements sophistiqués, dont des téléphones satellitaires. Quant à moi en tant que Premier ministre, je n’ai pas de téléphones satellitaires », s’interroge Pravind Jugnauth avant d’ajouter : « Cette mafia de la drogue fait du business. Elle a été soutirée pendant 10 ans sous le règne du Ptr. Ce gouvernement est en train d’agir. Au sein de ce gouvernement, nous mettons nos vies en péril. De son côté, Paul Bérenger dit que nous faisons de mise en scène et que nous faisons filmer. Il dit que nous avons mis à contribution l’hélicoptère avec à bord deux journalistes. Or, c’est archi faux ! Il n’ y avait pas de journalistes. On a filmé pour préserver des preuves…»

Le Premider ministre, Pravind Jugnauth, entouré de principaux dirigeants de l’Arya Ravived Pracharini Sabha, dont le président Satyam Gutty, à la fête de Divali, à Belle Vue Maurel, hier soir.

De même, le Premier ministre a réitéré ses critiques contre le journal l’Express. «Des fois, je me demande dans quel camp ils (Ndlr :Paul Bérenger et l’Express) sont lorsque nous menons le combat contre la mafia de la drogue. Ils nous tournent en ridicule. De quels intérêts défendent-ils ?», s’est demandé Pravind Jugnauth.

Il est revenu sur les critiques de certaines personnes sur les amendements apportés à l’ICT Act. «La zot pe dir ki zot liberte menace. Non na pa capav continue attak la vie dimoun. Nou bizin fer attensyon a bann pedophil. Guet la lwa finn passe eski ou trouve dimoune finn aret zoure  gouvernema ?», s’est-il demandé. Le chef du gouvernemnent a insisté que tous les citoyens ont des responsabilités par rapport à Facebook et aux réseaux sociaux.

«Des gens ne peuvent pas continuer à injurier, proférer des menaces ou encore calomnier des gens. Nous ne pouvons pas ghettotiser nos enfants», a insisté Pravind Jugnauth.

Auparavant, le Premier ministre est revenu sur la mythologie hindoue, notamment l’histoire de Ram, de laquelle, il s’inspire pour le guider dans son action gouvernementale. Faisant référence à plusieurs indicateurs économiques et aux observations d’agences internationales et locales, notamment la Banque Mondiale, Mo Ibrahim, Moodys, MCCI, entre autres, le chef du gouvernement a confié qu’il veut réaliser de projets exceptionnels, tel le vœu de son père. «Il a toujours voulu des réalisations exceptionnelles pour le pays, cela afin que les générations futures puissent reconnaître que nous avons mener le pays à un autre niveau de progrès», a soutenu le Premier ministre. «Nous sommes sur la bonne voie. Nous avons beaucoup à faire pour l’avancement du pays. Nous allons le faire main dans la main», a-t-il renchéri.

Pravind Jugnauth: « Mo dir Shakeel Mohamed aret fer tiolo »

Journaliste comptant plus de 33 années d’expérience dans la presse écrite à Maurice. Responsable du Desk politique à Inside News. Passionné de lecture, de la musique et des réseaux sociaux.