FeaturedPolitique

PTr : démissions de grosses pointures attendues dans les jours à venir

Le renouvellement des instances du bureau politique (BP) du Parti travailliste (PTr), le lundi 12 septembre, a fait beaucoup de mal au parti, serait-on tenté de dire. Et la redistribution des rôles au sein du BP, laisse-t-on entendre, aurait laissé un goût amer, particulièrement dans le camp du chef de fil du PTr au Parlement, Arvin Boolell.

Ce dernier ne serait pas satisfait de s’être vu attribué le rôle de ‘Director of Field Operations’. Ce serait perçu par ses proches comme un manque de respect pour celui qui est sorti en tête de liste dans la circonscription no. 18, Belle-Rose/Quatres-Bornes, lors des dernières élections générales.

La nomination de cinq vice-présidents du parti fait également grincer les dents au sein de l’état-major des Rouges. Un sentiment d’avoir été dupé par Navin Ramgoolam animerait la plupart des cinq protagonistes, à savoir Anil Bachoo, Satish Faugoo, Shakeel Mohamed, Rajesh Jeetah et Suren Dayal.

Et selon nos informations, cette tentative de les retenir pour qu’ils ne cherchent pas ailleurs, n’aurait pas marché. Il est très probable que plusieurs d’entre eux emboitent le pas aux démissionnaires Kalyanee Juggoo et Ezra Jhuboo.

D’ailleurs, nous apprenons que le chemin qu’a pris le dernier nommé a surpris plus d’un au sein de l’exécutif des Rouges et on n’écarte pas la possibilité que certaines grosses pointures travaillistes le suive. Car beaucoup d’observateurs politiques estiment que le renouveau n’a pas eu lieu chez les Rouges et que cela ne se ferait pas de si tôt.

Le leader du Parti travailliste, Navin Ramgoolam, apprend-on, serait bien conscient que la tâche s’annonce difficile et tenterait de remobiliser ses troupes. Une actualité politique à suivre.

PTr : démissions de grosses pointures attendues dans les jours à venir

Related Posts

1 of 632