FeaturedPolitique

Politique : la désorientation de l’opposition abordée par le MSM

« Les partis de l’opposition sont désunis et sans direction », a déclaré le président du MSM, Joe Lesjongard, en réponse à une question de Wazaa FM sur l’apparent affaiblissement de l’opposition. C’était le samedi 15 octobre, lors de la conférence de presse du MSM au bâtiment du Sun Trust, à Port-Louis.

Lors de son intervention, Joe Lesjongard a indiqué que lors du congrès que le MSM a réalisé dans les 20 circonscriptions durant le mois d’août, le leader du parti, Pravind Jugnauth et tous les députés se sont mêlés à la foule mauricienne. Ainsi, en montrant comment les oppositions ne pouvaient même pas les égaler, ceci malgré quelques congrès qu’ils ont pu faire.

Pour sa part, le secrétaire général du MSM, Maneesh Gobin, a déclaré que le leader du Parti travailliste, Navin Ramgoolam, ne fait que jeter de la boue sur le gouvernement et sur des institutions indépendantes telles que la Commission électorale et l’Electoral Supervisory Commission. « Ironiquement cela explique pourquoi Navin Ramgoolam n’a même pas eu le courage d’aller au tribunal le 10 octobre, pour retirer sa pétition électorale de la circonscription numéro 10 », dit-il.

À savoir, que l’ancien Premier ministre n’était pas présent au tribunal le lundi 10 octobre pour retirer sa pétition électorale concernant la circonscription no. 10, ce qui a été fait éventuellement par son avocat. « Lin chicken out… Laisse la population juge », a précisé Maneesh Gobin.

En ce qui concerne le remaniement au niveau du gouvernement, Maneesh Gobin et Joe Lesjongard ont soutenu le fait que l’opposition est faible devant le MSM. C’est pourquoi il y a des rumeurs autour du remaniement. « S’il y aura un remaniement, c’est le Premier ministre qui en décidera. Le Premier ministre ena enn timing ek enn agenda », a indiqué Maneesh Gobin.

Politique : la désorientation de l’opposition abordée par le MSM

Related Posts

1 of 916