FeaturedPolitique

Petits États insulaires  :  leur stabilité économique soutenue par le Commonwealth 

Les petits États insulaires en développement sont exposés à des risques financiers dus, entre autres, au changement climatique, à la pandémie de Covid-19 et à la crise Russie-Ukraine. Ce qui provoque leur incapacité à stabiliser leur économie.

Ainsi, le ministre des Affaires étrangères, de l’intégration régionale et du commerce international, Alan Ganoo, a annoncé un nouveau fonds disponible pour ces petits États insulaires afin de traiter ce problème. C’était hier, mercredi 3 août, lors de l’ouverture du cinquième comité de direction du Commonwealth Climate Finance Access Hub.

 Lors de son allocution, Alan Ganoo a indiqué que les fonds précédents, initialement réservés à des planifications et à des développements majeurs, ont dû être utilisés pour répondre aux impacts de la Covid-19.

De plus, dit-il, les petits États insulaires font face à un manque de coordination pour les processus bureaucratiques, menant également à un manque de ressources humaines et de capacités techniques pour des projets de haute qualité afin d’adresser correctement l’impact sur l’action climatique.

Le ministre Ganoo a fait ressortir qu’à travers ce fonds, de nouveaux systèmes seront envisagés pour renforcer la résilience des populations. Cela permettra de fixer en particulier des objectifs de développements et des priorités pour les petites îles en développement.

Petits États insulaires  :  leur stabilité économique soutenue par le Commonwealth 

Related Posts