FeaturedPolitique

Chez les Rouges : entre tension, pression et démissions

Nous sommes à trois jours du renouvellement de l’exécutif du Parti travailliste. Un exercice qui se tiendra vraisemblablement sous haute tension au Val de Vie, à Phoenix, le lundi 12 septembre. D’emblée, plusieurs départs seraient d’actualité depuis la démission de la secrétaire générale, Kalyanee Juggoo, qui a passé plus de 35 ans dans l’entourage de Navin Ramgoolam. D’autres membres de longue date ont déjà soumis leur démission du parti.

À croire qu’une guerre ouverte aurait été annoncée entre ceux ayant beaucoup contribué au parti et ceux qui ont été mis sur les devants de la scène par la direction du parti. Un nom revient avec insistance : Dhaneshwar Damry, qui serait pressenti comme le nouveau secrétaire général des Rouges.

Beaucoup de travaillistes invétérés n’acceptent pas la montée fulgurante du nouveau ‘blue eyed boy’ de Navin Ramgoolam. Leur principal grief : il ne serait pas passé par la base rouge.

Autre gros point noir : le leadership du parti. Avec l’affaire ‘coffres forts’ qui revient sur le tapis, Navin Ramgoolam représenterait un obstacle majeur pour la percée du PTr sur l’échiquier politique, selon certains nouveaux adhérents. Le leader des Rouges serait perçu comme le maillon faible du parti face au MSM de Pravind Jugnauth.

Quelques temps de cela, Arvin Boolell était aux côtés de Navin Ramgoolam lors d’un entretien accordé à une presse régionale. Serait-ce un signe ? Verra-t-on la fin du règne de Ramgoolam plus tôt que prévu ? Tant de questions qui restent, pour le moment, sans réponses.

Chez les Rouges : entre tension, pression et démissions

Related Posts

1 of 660