Plantation du cannabis: Reconnu coupable, Benjamin Laventure gagne en appel

Plantation du cannabis: Reconnu coupable, Benjamin Laventure gagne en appel
Douze plants de cannabis avaient été découverts dans la cour du Rodriguas

Le 18 octobre 2014, la police avait mis la main sur 11 plants de cannabis dans des endroits différents à côté de la maison d’un Rodriguais. Reconnu coupable en Cour de district de Rodrigues, Benjamin Laventure avait fait appel.Et il a eu raison puisque le juge Nicholas F. Oh San-Bellepeau a annulé le verdict de la Cour.

Arrêté en octobre 2014 pour plantation du cannabis, il était poursuivi sous la section 30(1)(e)(i) de la Dangerous Drug Act.  Lors de cette perquisition, la police n’avait rien trouvé dans sa maison, mais c’est en fouillant la cour qu’ils ont découvert 12 plantes à quelques mètres de sa maison. Benjamin Laventure a plaidé non coupable et nie être le propriétaire de ces plants. Il est bon de souligner que plusieurs habitants du coin utilisaient une ruelle qui traverse la cour de l’accusé. Durant son procès, le magistrat a fait ressortir que  Benjamin Laventure avait déjà été arrêté dans le passé pour possession du cannabis et pour le juge en appel such an inference amounts to a gross irregularity on the part of the learned Magistrate who wrongly relied on that admission to reach a verdict of guilt when it could only be indicative of the appellant having been previously arrested”.

Le juge a tenu à faire ressortir que même s’il n’était pas important d’analyser les autres points de l’appel ou les évidences présentées vu queonce it is shown that a trial was unfair, that is an end of the matter”, il est clair dans ce procès que la poursuite n’a pas aussi été en mesure de prouver que ces plantes appartenaient à l’accusé.

Plantation du cannabis: Reconnu coupable, Benjamin Laventure gagne en appel