Planète Infos: Brexit…le cabinet May est ok, un ministre italien accueille en personne 51 migrants

Planète Infos: Brexit...le cabinet May est ok, un ministre italien accueille en personne 51 migrants
May: "La décision collective du cabinet est que le gouvernement doit approuver le projet d’accord"

 L’actualité du monde en quelques mots avec Planète Infos. La Première ministre anglaise Theresa May confirme que son cabinet a validé l’accord de rupture, un ministre italien accueille personnellement 51 migrants…

  • May souriante confirme la validation de l’accord par son cabinet

Une Theresa May visiblement éreintée mais souriante, a annoncé solennellement devant toutes les télévisions du monde que son gouvernement avait validé l’accord de rupture entre son pays et l’Union européenne (UE) conclu la veille à Bruxelles. « La décision collective du cabinet est que le gouvernement doit approuver le projet d’accord, a-t-elle déclaré. C’est un pas décisif qui va nous permettre d’avancer et de finaliser l’accord dans les jours qui viennent. De toute ma raison et de tout mon cœur, je pense profondément que cette décision sert au mieux les intérêts de notre Royaume-Uni tout entier. »

L’accord obtenu de haute lutte au terme de vingt mois de négociations avec Bruxelles doit désormais être ratifié par le Parlement britannique et approuvé par les chefs d’État européens.

  • Avigdor Lieberman démissionne et ébranle le gouvernement Nétanyahou

En démissionnant avec fracas, mercredi 14 novembre, le ministre de la défense israélien a voulu dénoncer la « capitulation devant le terrorisme », validée la veille par le cabinet de sécurité sous la pression de Benyamin Nétanyahou. Une nouvelle tentative de cessez-le-feu avait été conclue avec les factions palestiniennes dans la bande de Gaza, après une pluie de tirs en provenance du territoire enclavé. Près de 460 tirs de roquettes avaient été comptés en réponse à une opération clandestine israélienne à l’est de Khan Younès, dimanche, qui avait mal tourné. En réaction, l’armée a déclenché 160 frappes contre des cibles du Hamas et du Jihad islamique, à la portée mesurée.

  • Un pendentif vendu à 36 millions de dollars

Un pendentif en diamants avec une perle naturelle d’une taille exceptionnelle en forme de poire a été adjugé 36 millions de dollars (environ 31,8 millions d’euros) mercredi soir à Genève par Sotheby’s, qui l’avait estimé entre 1 et 2 millions de dollars.

Au total, la vente de dix bijoux exceptionnels appartenant à une collection provenant de la famille Bourbon-Parme a pulverisé les estimations.

  • Deux proches de Benzema placés en garde à vue

Deux proches de Karim Benzema, soupçonnés d’être impliqués dans une tentative d’extorsion visant une connaissance du footballeur français, vont être présentés mercredi soir au parquet de Paris en vue de l’ouverture probable d’une information judiciaire, a-t-on appris de source judiciaire.

Entendues depuis mardi par la police, ces deux personnes, un homme de 29 ans, Smaïne T., et une femme de 22 ans, ont été déférées au tribunal de Paris en vue de leur éventuelle présentation à un juge d’instruction jeudi, selon cette source.

  • Un vent d’apaisement semble souffler sur le Yémen

Des commandants des forces progouvernementales yéménites ont indiqué mercredi avoir reçu l’ordre de stopper les opérations contre les rebelles houthis dans la ville portuaire de Hodeida, où les combats meurtriers font rage depuis le début du mois. La ville portuaire de Hodeida est théâtre de combats meurtriers depuis début novembre.

  • Dérogation: L’Italie et la Grèce gagnants

Depuis les sanctions américaines prises à l’égard de l’Iran, le mécanisme européen de contournement des sanctions risque d’être mis à mal par les exemptions accordées à la Grèce et à l’Italie. Ce qui devrait aussi entraîner la division des Européens.

La France en rêvait. C’est l’Italie et la Grèce qui l’ont obtenue. Ce sont effectivement les deux seuls États européens à bénéficier d’une exemption pour commercer avec l’Iran, depuis le rétablissement des sanctions américaines contre Téhéran début novembre.

  • Un ministre italien accueille personnellement 51 migrants

Le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini a accueilli en personne mercredi 51 migrants africains arrivés du Niger après avoir été évacués de Libye par l’ONU, en assurant que l’Italie restait “un pays d’accueil, généreux, solidaire”.

Matteo Salvini était pourtant arrivé au pouvoir avec la promesse de stopper les arrivées de migrants.

 

Planète Infos: Brexit…le cabinet May est ok, un ministre italien accueille en personne 51 migrants