Opinions

Du rififi au PTr : quand Yatin tacle Navin

Plus les années passent, plus le Parti travailliste semble rester le même. L’inamovible Navin Ramgoolam, qui tient les rênes du parti depuis 33 ans maintenant, ne semble pas vouloir passer la main à la jeune génération de travaillistes. Navin Ramgoolam et le PTr ne sont plus au pouvoir depuis huit ans maintenant. Entre-temps, ce parti, de même que son leader, ont essuyé deux défaites consécutives aux élections générales. Les prochaines législatives sont normalement prévues vers fin 2024 et il semble que Navin Ramgoolam, qui voudrait certainement faire mentir le dicton « jamais deux sans trois », se présentera à nouveau comme challenger de Pravind Jugnauth. Si cela semble plaire aux Ramgoolamistes, tel n’est pas le cas pour d’autres travaillistes. Résultat : une énième prise de bec par médias interposés entre Navin Ramgoolam et un des rares pur-sang rouges qui restent, Yatin Varma.

Yatin Varma, issu d’une famille rouge vif, fut un moment pressenti comme futur successeur de Navin Ramgoolam à la tête du parti. Du moins son nom était cité avec persistance quand le sujet qui fâche revenait sur la table des Rouges. Puis le bouillant jeune loup travailliste est tombé en disgrâce, surtout après des mésententes avec ses colistiers rouges au no. 12 et surtout après qu’il se serait une fois, paraît-il, essayé à la boxe ! Yatin Varma avait ensuite été expulsé du PTr en 2020, après avoir grandement égratigné le parti, son leader et les instances dirigeantes. Cependant, en août 2022, Yatin Varma cause la surprise en faisant son retour au sein du comité exécutif du PTr.

Chassez le naturel, il revient au galop, dit-on. C’est le cas de le dire en ce qui concerne Yatin Varma. Pas plus tard que dimanche dernier, il a fait une autre sortie en règle contre le parti et contre Navin Ramgoolam. Un bon gros tacle comme on fait au football. La riposte ramgoolamienne ne s’est pas fait attendre, avec le leader du PTr donnant la réplique à son actuel-futur-ex membre (?) du comité central rouge, toujours pas médias interposés. Qu’a dit Varma, en gros ? Selon lui, « le PTr de 2023 est pire que celui de 2019 » ! Reconnaissons-le, comme claque, on n’en fait pas mieux ! Il est tout à fait logique que Ramgoolam voit… rouge après cette sortie en règle de l’actuel président du Bar Council.

Yatin Varma parle de copinage et de direction qui n’a pas changé depuis son expulsion en 2020. Il tacle directement Ramgoolam quand il parle de l’impossibilité d’avoir un comité exécutif de 400 membres et des dizaines de candidats probables lâchés sur le terrain dans une circonscription, à qui l’on aurait promis la même investiture électorale. Bref, Yatin Varma dit tout haut ce que beaucoup de partisans rouges, dont certains dirigeants, chuchotent tout bas. Il faut reconnaître que l’interview de Yatin Varma tombe mal, dans le contexte de négociation entre éléphants de l’opposition, en vue d’une alliance électorale pour contrer le gouvernement.

Car, oui, des Rouges, et non des moindres, commencent à exprimer des doutes sur la solidité de l’alliance qui serait contractée entre le Parti travailliste, d’une part, et le MMM et le PMSD, d’autre part. C’est, disent certains, la recette d’une catastrophe annoncée. Yatin Varma irait dans le même sens, avec ses doutes sur le bien-fondé d’une nouvelle présentation de Navin Ramgoolam au poste de Premier ministre. Il affirme, lapidaire, que les meilleurs agents de Pravind Jugnauth sont « les partis de l’opposition » et que « nul n’est irremplaçable ».

Navin Ramgoolam, fidèle à son habitude, s’est fendu d’un « immature » pour qualifier les propos de Yatin Varma. Réponse du berger à la bergère : Yatin Varma, en réaction, a laissé entendre que « Ramgoolam pé divagé » et qu’il serait temps que le leader du PTr prenne sa retraite. Comme on le voit, il y a de l’eau dans le gaz chez les Rouges et cela ne va pas arranger les affaires de l’opposition. Entre-temps, le gouvernement de Pravind Jugnauth continue son mandat et travaille à la réalisation de son programme.

Sunil Gohin

CEO de Wazaa FM et d’Inside News

Related Posts

1 of 14