Maxamore/Aspara: Trouvé coupable…Gilbert Rousset joue peut-être son avenir

Maxamore/Aspara: Trouvé coupable...Gilbert Rousset joue peut-être son avenir
Le tandem Rousset-Seesurrun est en route pour une huitième couronne

Les enquêtes bouclées depuis le mois dernier dans les cas de dopage des coursiers Maxamore et Aspara, on attendait avec intérêt les conclusions de ces enquêtes menées par les Commissaires de Courses. Le board a ainsi ‘charged’ l’entraîneur Gilbert Rousset dans les deux cas sous le nouveau règlement 208 A (6) qui stipule “When a person is found guilty of a breach of Rule 208 A (5) a penalty of disqualification for a period of not less than 12 months must be imposed unless there is a finding that a special circumstance exists where upon the penalty may be reduced”.

Et le rule 208 A (5) se lit comme suit “when a sample taken at any time from a horse under the responsibility of a licensed trainer, after analysis is found to contain any illicit substance, the trainer and any other person in charge of such horse at the relevant time shall guilty of an offence and be liable to any of the penalties provided in Rule 11 (d), unless that person can prove to the satisfaction of the Racing Stewards that he had, at all times, taken all reasonable and permissible measures to prevent the administration of such illicit substance to the horse”.

Si Gilbert Rousset joue en quelque sorte son avenir, on devra cependant attendre la fin de la saison pour connaitre la sentence. Me Gavin Glover a avancé que son client fera appel, peu importe de la sanction. Il a mis en avant certains manquements dans l’enquête des Commissaires dont la partie de Bertrand Baudot de la Quantilab qui n’est pas mentionnée dans le rapport ou encore le mal interprétation du ‘civil code’. Choqué par la décision des Racing Stewards, l’avocat a demandé au board de prendre en considération le parcours de son client depuis ses débuts jusqu’ici – plusieurs fois champion, un des entraîneurs les plus successful de ces dernières années, un des assistants-entraîneurs les plus successful, etc, avant de prendre une décision. Stephane de Chalein devait faire une parenthèse pour dire qu’effectivement Gilbert Rousset est une personne ‘straight forward’ et qu’il n’a jamais eu d’ennuis, mais reste que sous les ‘rules of racing’ (amended), l’entraîneur doit répondre sous à une charge.

Visiblement pas content de la position prise par les Racing Stewards, l’homme de loi n’a pas tardé à réagir pour dire qu’il contestera cette décision.

Jeune et dévoué, il compte trois ans d’expérience dans le domaine journalistique. S’il s’occupe du sport en général, il est spécialisé dans les courses hippiques. Fans de la chanson bollywoodienne, il est passioné de cuisine.