Maurice accueille une conférence régionale sur la cardiologie nucléaire

Maurice accueille une conférence régionale sur la cardiologie nucléaire

Un cours de formation régional sur la cardiologie nucléaire se tiendra du 12 au 16 novembre 2018 à l’hôtel Voilà à Bagatelle à l’initiative du ministère de la Santé et de la Qualité de la Vie et l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA). Le ministre de la Santé et de la Qualité de la Vie, Dr Anwar Husnoo, procèdera au lancement de la formation le 12 novembre.

Une trentaine de médecins spécialistes en médecine nucléaire ainsi que des experts de l’AIEA venant de l’Autriche, du Brasil, de l’Italie et de 13 pays africains formant partie de l’Accord régional de coopération pour l’Afrique sur la recherche, le développement et la formation dans le domaine de la science et de la technologie nucléaires (AFRA) seront présents. Les pays africains sont : l’Afrique du sud, l’Angola, l’Egypte, l’Ethiopie, le Ghana, la Namibie, le Nigéria, le Sénégal, le Soudan, l’Ouganda, la Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe.

Les objectifs de la formation sont de renforcer les connaissances des participants et de les familiariser avec de nouvelles lignes directrices et techniques ainsi que des logiciels plus récents et des tendances radio pharmaceutiques en cardiologie nucléaire. La conférence permettra également de créer une synergie entre les cardiologues et les physiciens en ce qui concerne l’importance et la pertinence de la cardiologie nucléaire.

La médecine nucléaire

La cardiologie nucléaire a acquis, ces 20 dernières années, une place essentielle dans la détection, la surveillance et la détermination du pronostic de la maladie coronaire et de la viabilité myocardique. La médecine nucléaire permet d’évaluer la souffrance du muscle cardiaque ainsi que les séquelles d’infarctus, à travers plusieurs techniques : la scintigraphie myocardique au thallium (SPECT – Single Photon Emission Tomography) ; le scanner PET (Positron Emission Tomography) ; et le CT (Computed Tomography).

L’injection de produits radioactifs, thallium ou agents technétiés, au repos ou après effort ou test pharmacologique, permet d’étudier la perfusion du myocarde. Les acquisitions tomographiques cardiaques sont maintenant couplées à l’électrocardiogramme et elles autorisent ainsi d’avoir simultanément la fonction myocardique, c’est-à-dire la fraction d’éjection du ventricule gauche, la cinétique régionale et les volumes du ventricule gauche.

Maurice accueille une conférence régionale sur la cardiologie nucléaire

Find all the news of Mauritius, the international, political, international, economic, sports and cultural news on inside.news. First Media Ltd journalists provide readers with open information about the world and the diversity of cultures and points of view, reports and debates