Le PM affûte ses armes contre le trafic de drogue

Le PM s'aiguise les dents contre le trafic de drogue
Pravind Jugnauth a annoncé la mise en place d’un National Drugs Secretariat (NDS), lors d’un point de presse, à l’issue de cette réunion.

«Le National Drugs Secretariat, basé au ministère de la Défense, opérera conjointement avec le National Aids Secretariat, attaché à la Santé, en vue d’assurer la coordination avec le bureau du Premier ministre», a affirmé Pravind Jugnauth. En un mot, les deux secrétariats assureront la coordination au niveau de son bureau, a-t-il précisé. D’emblée, il a souligné que le gouvernement a institué une Task Force, découlant des recommandations du rapport de la Commission d’enquête sur la Drogue, rendues publiques fin juillet 2018.

Ce sont les propos de Pravind Jugnauth, Premier ministre, ministre de l’Intérieur, de la Communication extérieure et du Développement national, ministre des Finances et du Développement économique qui a présidé la première réunion du National Drugs & HIV Council, à la salle de conférence, au bâtiment du Trésor, ce 8 janvier 2019. C’était lors d’un point de presse, à l’issue de cette réunion. De ce fait, il a annoncé la mise en place d’un National Drugs Secretariat (NDS),

«Au cours de l’année écoulée, nous avons eu des résultats probants à travers des opérations de saisies records de drogue. Nous en avons démontré notre détermination de réduire l’entrées de la drogue dans le pays. A maintes reprises, nous avons dit que seule la répression ne suffit pas», a soutenu le Premier ministre. Il a souligné que l’une des recommandation du rapport Lam Shang Leen sur la drogue est l’institution d’un National Drugs & HIV Council.

Parallèlement, Pravind Jugnauth a affirmé que la National Drugs Policy Commission (NDPC) est la résultante des recommandations de trois rapports, à savoir le National Drugs and Control, le National Drugs Plan 2017-2021 et le rapport de la Commission d’enquête sur la Drogue. De ce fait, il a précisé que le NDS sera intégré à la NDPC.

Affirmant que tous les partenaires étaient présents à cette réunion du National Drugs & HIV Council, le Premier ministre a souligné : « L’objectif de ce conseil est de préconiser une approche multi-sectorielle et de mettre en œuvre des mesures pour atténuer le problème de la drogue à Maurice.» Aussi, il a fait remarquer que ce conseil est représentatif. «Ce conseil est investi des pouvoirs pour instituer des comités ad-hoc, regroupant d’experts et de techniciens en vue de venir de l’avant avec des recommandations»,  a-t-il dit. Aussi, il a souligné que le National Drugs & HIV Council s’engagera à assurer une meilleure coordination au niveau des ONGs.

Tout en précisant que la structure du Conseil n’a pas encore été finalisée, Pravind Jugnauth a réitéré son opposition contre la dépénalisation du cannabis. «C’est une opinion personnelle. Toutefois, je dois dire qu’il incombe au Conseil de se pencher sur la question. De même, les ministres auront à exprimer leurs points de vues sur ce sujet», a soutenu le Premier ministre.

Le PM affûte ses armes contre le trafic de drogue

 

 

Journaliste comptant plus de 33 années d’expérience dans la presse écrite à Maurice. Responsable du Desk politique à Inside News. Passionné de lecture, de la musique et des réseaux sociaux.