Le lieu où Iqbal Toofany aurait été « torturé » toujours pas dévoilé

Le lieu où Iqbal Toofany aurait été « torturé » toujours pas dévoilé
Le père d'Iqbal Toofany était également présent en Cour.

L’affaire Iqbal Toofany a été reprise en Cour d’intermédiaire ce mercredi 9 janvier. Une atmosphère tendue régnait dans la cour numéro 8. Les cinq policiers, Vikash Persand, Johny Laboudeuse, Ronny Vincent Qaiqui, Jean François Numa et Joshan Raggoo inculpés dans cette affaire étaient sur le banc des accusés.

La défense et la poursuite devaient débattre la motion afin de déterminer le lieu exact où Iqbal Toofany aurait été « torturé ». Mais selon Me Gavin Glover, la poursuite n’a pas respecté la décision de la Cour. Les détails n’ont pas été révélés jusqu’à présent, malgré que la cour ait ordonné de produire cette information. Il a fait ressortir que la poursuite est en train de « se moquer de la Cour ». Du coup, le Ruling sera prononcé le 11 février prochain

Pour rappel, Iqbal Toofany est mort le 2 mars 2015 alors qu’il était en surveillance policière. Arrêté à Rivière-Noire, par des éléments de l’Emergency Response Serviceil a avait été placé sous la garde des officiers de  la Criminal Investigation Division.

Cinq policiers avaient été  arrêtés, d’où une charge formelle de « torture by Public Official » a été logée contre eux le 4 mars 2015.

 

A deux ans d’expérience dans la presse. A intégré la rédaction en 2018. Couvre principalement entourant l’actualités et le judiciaire.