Faits DiversFeatured

Zone de libre-échange: retombées de la 9e réunion du Conseil des ministres du commerce de l’AFCFTA

Alan Ganoo, ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et Internationale du Commerce et ministre des Transports terrestres et du Métro léger est intervenu sur un certain nombre de questions clés, notamment le commerce des services, la nécessité d’une réglementation flexible sur les zones économiques spéciales et l’urgence de conclure les règles d’origine en suspens sur les textiles pour renforcer la confiance des investisseurs et fournir un cadre prévisible pour les investissements sur le continent. C’était au cours de la 9e réunion du Conseil des ministres du commerce de l’African Continental Free Trade Area (AfCFTA) qui s’est tenue du 25 au 26 juillet 2022, à Accra, Ghana.

Les objectifs de la réunion étaient d’examiner les progrès réalisés dans les négociations en cours pour le commerce des marchandises, le commerce des services, la politique de la concurrence, Droits de propriété et investissement au niveau continental, entre autres.

L’accord établissant l’AfCFTA étant entré en vigueur le 1er janvier 2021, les travaux sont toujours en cours en vue d’opérationnaliser l’accord.

Au cours de la 9e réunion du Conseil des ministres du commerce, les ministres africains ont délibéré sur un nombre de questions, y compris les questions d’accès au marché et les règles d’origine. Pour ce qui est du commerce des marchandises, les Listes Provisoires des Concessions de l’Algérie et des Etats membres de l’EAC ont été adoptées par le Conseil.

Cela a augmenté le nombre total de listes provisoires de concessions au titre de l’AfCFTA de 29 à 36.

En ce qui concerne le commerce des services, le Conseil des ministres a en outre adopté les listes d’engagements du République de Djibouti, la République démocratique du Congo, le Royaume d’Eswatini, le Royaume du Lesotho, de la République de Namibie, de la République du Malawi, de la République de Maurice, de la République des Seychelles, la République de Zambie, la République du Zimbabwe et l’ensemble de la Liste des États partenaires de la Communauté de l’Afrique de l’Est.

L’adoption de ces annexes des engagements spécifiques permettraient le commerce des services entre ces pays dans les cinq priorités secteurs, à savoir les services aux entreprises, les services de communication, les services financiers, les transports Services et services touristiques.

La réunion a en outre prolongé le délai de septembre 2022 pour conclure les questions de la phase II qui couvre l’investissement, la politique de la concurrence et le droit de propriété intellectuelle de six mois.

Un programme de travail complet a été adopté par le Conseil des ministres pour œuvrer à atteindre l’objectif d’achever les négociations sur les questions de la phase II.

Les outils qui sont essentiels pour que les pays commencent un commerce préférentiel dans le cadre du régime commercial de l’AfCFTA ont été également lancé lors de la réunion. Il s’agit notamment du site Web de l’AfCFTA, du manuel des règles d’origine et le livre des tarifs électroniques.

Zone de libre-échange: retombées de la 9e réunion du Conseil des ministres du commerce de l’AFCFTA

Related Posts