Faits DiversFeatured

Une pharmacienne allègue avoir été séquestrée…

Une pharmacienne de 32 ans a vécu une terrible mésaventure sur son lieu de travail au nord de l’île, mercredi 9 février. Elle allègue avoir été séquestrée par le propriétaire de la pharmacie. Ce dernier qui a débarqué sur place vers 10 heures était accompagné de son fils et d’un autre individu. Ils auraient exercé du chantage sur elle.
Le propriétaire voulait à tout prix qu’elle les accompagne au poste de police de Piton pour qu’elle enlève une plainte au sujet de la vente de psychotropes et qu’elle récupère, par la même occasion, le registre concernant la vente des médicaments qu’elle avait remis à la police. Au cas contraire, lui aurait-il lancé, il lui ferait porter le chapeau et lui ferait également perdre sa licence.
La trentenaire a, dans une déposition consignée, le 7 février, dénoncé le fait que les médicaments, considérés comme drogues dangereuses, ont été vendus contre des prescriptions médicales qui ne portaient pas les noms des patients.
Sachant qu’il s’agit d’une pratique illégale, la pharmacienne a soutenu dans sa déposition qu’elle ne se trouvait pas sur son lieu de travail au moment des faits.
Elle relate qu’elle a été forcée à prendre place à bord de la voiture du propriétaire de la pharmacie et conduite au poste. Elle s’est entretenue avec des policiers, mais ces derniers ont refusé de lui restituer le registre, car celui-ci faisait l’objet d’une enquête policière.
Elle a porté plainte contre le propriétaire de la pharmacie pour séquestration. Elle craint, a-t-elle dit dans sa déposition, qu’il ne mette ses menaces à exécution…
Une pharmacienne allègue avoir été séquestrée…

Related Posts

1 of 1,071