Incendie à Mare-Chicose: « Aucun signe de débordement de lixiviat n’a été constaté »

Des gros volumes d’eau ont été déversés sur le périmètre de la zone en feu par des camions-citernes pour créer un rideau d’eau qui empêchera le feu de se propager aux environs. C’est ce qui ressort d’un communiqué du ministère de l’Environnement, de la Gestion des Déchets Solides.
“Pour l’instant, aucun signe de débordement de lixiviat n’a été constaté”, précise le document. De même, pour la surveillance de l’air, aucune concentration toxique n’a été notée. Ainsi, pour la qualité de l’eau, aucune pollution apparente n’a été notée.

Une telle démarche fait suite à un incendie majeur qui s’est produit le 22 novembre dans la zone d’extension de la cellule 6 de la décharge de Mare-Chicose. Les Fire & Rescue Services (FRS) (FRS) ont été immédiatement sollicités par le prestataire de service pour assister à ce sinistre. Le Mauritius Fire and Rescue Service a mobilisé des ressources, notamment de la main-d’œuvre, des camions-citernes et du matériel sur le site depuis les casernes de pompiers de Rose-Belle, Mahebourg et St-Aubin.

D’où les mesures prises pour répandre de gros volumes d’eau sur le périmètre de la zone en feu pour créer un rideau d’eau qui a pour but d’empêcher le feu de se propager aux régions avoisinantes. “Cette opération est menée 24 heures sur 24 avec le nombre de main-d’œuvre disponible, de pompes à eau et de camions-citernes”, souligne le communiqué.

Une réunion sur place a eu lieu le mercredi 23 novembre vers 09h30, avec des représentants des Mauritius Fire Rescue Services (MFRS), ceux National Disaster Risk Reduction & Management Centre, ceux de la Police de l’Environnement, et le prestataire de service pour le site d’enfouissement de Mare-Chicose, à savoir JV Sotravic/Eneotech, Solid Waste Management Division, Department of Environment, Waste & Energy Consultant, et SMF.

Par conséquent, des mesures appropriées ont été mises en œuvre sur le site. Le Mauritius Fire and Rescue Service (MFRS) continue d’arroser pour empêcher la propagation du feu et Sotravic a placé de la terre sur les déchets pour empêcher l’oxygène d’atteindre des niveaux inférieurs dans la décharge ; environ 11 camions ont été mobilisés pour transporter la terre jusqu’au site d’enfouissement. Sotravic a également mobilisé des citernes à eau pour fournir de l’eau au MFRS. L’assistance de Riche-en-Eau Sugar Estate and Airports of Mauritius a été obtenue en termes de fourniture d’eau et d’équipements pour la lutte contre les incendies.

De plus, une surveillance quantitative et qualitative de l’air et une surveillance des cours d’eau adjacents sont en cours dans la région environnante. Le Laboratoire national de l’environnement (NEL) a effectué deux exercices de surveillance de l’air au site d’enfouissement de Mare-Chicose, à Deux-Bras, à New-Grove, à Rose-Belle et à Union-Park.

Un exercice d’échantillonnage de l’eau a également été effectué pour évaluer les impacts sur la qualité des eaux de surface dans la région. Les sites surveillés comprennent la rivière Tranquille, en amont et en aval du site d’enfouissement de Mare-Chicose, la rivière La Chaux (pont Astroea en aval de Mare-Chicose et Shivala Road, Rose-Belle) et la rivière des Créoles, St Hubert.

Outre une surveillance de la qualité de l’air, tous les échantillons d’eau prélevés étaient clairs. Cependant, des tests sont en cours pour évaluer toute pollution. Selon les informations disponibles aujourd’hui et de l’évaluation de la situation actuelle, il est estimé que le feu et la fumée mettront un certain temps à se calmer compte tenu de l’énorme quantité de déchets déposés. Le personnel du MFRS lutte toujours contre l’incendie. La situation est suivie de près et les progrès sur la question seront signalés en conséquence.

Incendie à Mare-Chicose: « Aucun signe de débordement de lixiviat n’a été constaté »

Exit mobile version