Faits DiversFeatured

Extorsions – Sextorsions : plus de mesures pour la sécurité des jeunes filles

Sollicitée par Wazaa Fm pour une déclaration dans le cadre de la Journée Internationale de la Femme, Prisheela Mottee, présidente de l’association Raise Brave Girls, a évoqué les cas d’extorsions et de sextorsions auxquels sont actuellement confrontés les jeunes filles à Maurice. Elle a indiqué que son association a envoyé plusieurs propositions aux autorités concernées afin de combattre le cyber-bullying et se dit confiante que le nécessaire sera fait.

Pour sa part, Jennita Appanah Appaya, spécialiste de la sécurité de l’information chez CERT-MU, explique que, de nos jours, les prédateurs s’attaquent davantage aux jeunes filles âgées entre 15 et 18 ans. Les jeunes filles sont entraînées contre leur gré dans le chantage par ces faux profils. Pour plusieurs cas, cela finit par aboutir au sextorsion. Ces explications découlent de l’analyse effectuée par le CERT-MU qui identifie la plupart des cas.

Notre interlocutrice conseille aux jeunes filles de pas accepter les demandes d’amis provenant de comptes douteux sur les réseaux sociaux. Elle les encourage fortement à signaler ces cas et à venir de l’avant pour porter plainte au MAUCORS (Mauritian Cybercrime Online Reporting System) ou à la police.

Pour rappel, la ministre de I ‘Egalité des genres et Bien-être de la famille, Kalpana Koonjoo-Shah, a indiqué, suite à une conférence de presse la semaine dernière, que cette situation est une triste réalité, mais elle fait confiance à la police concernant les enquêtes sur ces cas.

Extorsions – Sextorsions : plus de mesures pour la sécurité des jeunes filles

Related Posts

1 of 1,219