EditoFaits Divers

COOPÉRATION
Ouvrir l’expertise mauricienne au continent africain

C’est le Premier ministre du Rwanda qui le dit :

Avant la pandémie de la Covid-19, les investissements de Maurice dans ce pays d’Afrique de l’Est s’élevaient à 800 millions USD. Soit 25 % de tous les investissements provenant de l’étranger. Le Premier ministre mauricien, Pravind Jugnauth, qui était au Rwanda ces derniers jours pour le Sommet des chefs d’États du Commonwealth, a inauguré dimanche 26 juin, avec son homologue rwandais, une centrale hydroélectrique construite avec l’expertise et le soutien technique, humain et financier du groupe mauricien Omnicane.

Maintenant que les pays semblent mieux organisés pour faire face à la pandémie, la coopération économique et les investissements à l’étranger repartent.

Pravind Jugnauth, qui se réjouit de la coopération entre Maurice et le Rwanda, croit fermement en l’avenir des énergies propres. C’est ainsi que notre Premier ministre avance que la transition énergétique ne se fera que si nous maîtrisons les défis du dérèglement climatique et parvenons à résoudre la problématique de l’énergie mondiale. De ce fait, il affirme avoir la volonté de fournir au peuple mauricien une énergie propre, sûre et abordable.

C’est de cette façon que le Premier ministre souhaite accélérer la coopération internationale

Avec un accroissement des facilités de financement climatique et des nouvelles technologies vertes. Il a la conviction que les énergies propres sont un enjeu majeur du développement durable et permettront de mieux combattre les effets du changement climatique, surtout pour les petits États insulaires tel que Maurice. Pravind Jugnauth s’est donc félicité de l’engagement d’Omnicane sur le continent africain, en y voyant un bel exemple de l’exportation du savoir-faire mauricien à l’étranger.

Gageons que cette coopération avec le Rwanda

Qui a nécessité un investissement de 30 millions USD du groupe mauricien, ouvrira la porte à d’autres collaborations de ce genre sur le continent. Maurice a le potentiel de jouer la carte africaine, avec l’expertise que nous avons acquis dans les secteurs économiques et financiers, notamment. Il n’est pas trop tard d’intégrer le club des pays qui ont cru au potentiel de croissance de l’Afrique. Le développement durable, les énergies vertes, l’agro-industrie, les services financiers, le tourisme sont des domaines d’expertise où le savoir-faire mauricien peut faire la différence.

Le fait que nous, tout comme le Rwanda, nous appartenons à la fois au Commonwealth et à l’Organisation internationale de la francophonie

Cela facilite grandement notre incursion sur le continent africain. Notre gouvernement a intérêt à encourager les investisseurs mauriciens à s’allier à des partenaires africains en vue du développement du nouvel ordre mondial qui se dessine. Surtout avec le contexte de la guerre en Ukraine et du redécoupage de la carte géopolitique mondiale. L’Afrique peut concrétiser cette ouverture pour notre petit pays.

Sunil Gohin
CEO
Wazaa Fm & Inside News

COOPÉRATION-Ouvrir l’expertise mauricienne au continent africain

Related Posts