EditoFeatured

Un peu de retenu, Joanna !

Elle a essayé tant bien que mal de rattraper le coup, en se cachant derrière la richesse de notre belle langue créole. Mais le mal est déjà fait. La députée du Mouvement Militant Mauricien (MMM), Joanna Bérenger, qui probablement un jour sera amenée à être une des dirigeantes du parti mauve, a cru faire de l’esprit en postant « enn dialog » sur sa page Facebook, et en liant ces mots à des photos montrant le Premier ministre et son épouse Kobita Jugnauth en pleine session de prière à l’occasion du Shravan Maas. Le « dialog » en question : « Apel sa : ‘Manz bondie… kaka diab’ ».

Ah, elle est belle, la relève du MMM ! D’accord, ceux qui n’aiment pas Pravind Jugnauth ont le droit de le critiquer et la liberté de critiquer son action politique. Nous sommes en démocratie. Mais, il est bon de savoir qu’en démocratie, la liberté de quelqu’un s’arrête là où commence celle des autres. Joanna Bérenger, en unissant son fameux « dialog » (qu’elle a entre-temps retiré de sa page) aux photos et textes liés à la session de prière du couple Jugnauth, semble faire un amalgame entre les deux.

Que doit-on comprendre ? Que Pravind Jugnauth « pe manz bondie » ? Et qu’ensuite c’est le diable qui ressort ? C’est cela le sens donné aux mots « faire de la politique » par celle qui se présente sur sa page Facebook comme étant une personne qui « … souhaite exercer une influence positive en élevant ma voix pour le changement » ? Quelle influence positive et quel changement quand on parle de « manz bondie » et « kaka diab » ? C’est cela le MMM aujourd’hui ?

Encore une fois, nous pensons qu’il y a d’autres moyens d’exprimer son opposition à ceux dont nous n’aimons pas le travail politique. Des moyens plus civilisés, plus respectueux des règles sociales, plus politiquement corrects. Des moyens qui ne menaceraient pas l’harmonie sociale, le respect des valeurs et des pratiques religieuses des Mauriciens. Quand on fait de la politique, on doit savoir faire la différence entre la vie publique de nos adversaires et leurs pratiques culturelles et religieuses, par exemple.

Les Mauriciens dans leur ensemble sont heureusement très intelligents. Ils savent que notre vivre-ensemble pacifique est un modèle dont le monde entier nous envie. Nous sommes un peuple aux origines diverses, une population multiethnique et pluriculturelle. Nos ancêtres, sans distinction aucune, ont trimé dur et sué sang et eau pour bâtir ce pays et construire cette nation. La liberté du culte est garantie par notre Constitution. Il serait bon que la députée du MMM Joanna Bérenger fasse son mea culpa et prenne conscience du tort que sa publication a pu causer. Lalit militan pa finn fer lor ledo relizion, que nous le sachions.

Au début, certaines personnes essaient de donner l’impression que tout en elles est “en noir et blanc”, jusqu’à ce que plus tard leurs vraies couleurs ressortent.

Sunil Gohin,
CEO de Wazaa FM et d’Inside News

Related Posts