EditoFeatured

ÉDITORIAL : Entre Sherry, Covid et Joanna

Cette semaine a été riche en événements encore une fois. Entre l’affaire Sherry Singh qui continue à occuper notre espace médiatique et politique, la Covid-19 qui reprend un peu de vigueur, les changements souhaités dans notre alimentation et la députée Joanna Bérenger qui donne dans la controverse, nous avons ici-même donné notre avis sur ces sujets d’actualité. L’occasion, ce samedi, de revenir dessus en quelques extraits choisis.

***

« … Tout ça pour ça ! On n’avait qu’à lire ou à entendre les commentaires des internautes et de nombreux Mauriciens hier, après l’interview de l’ex-CEO de Mauritius Telecom, Sherry Singh, par notre confrère de l’express, Axcel Chenney, pour comprendre que le tsunami annoncé par le premier nommé ne s’est jamais matérialisé. »

« … Sherry Singh laisse entendre que s’il n’a rien dit au Consortium étranger qui a des droits sur le câble SAFE pendant plus de deux mois et demi (au sujet de la présumée accusation de ‘sniffing’ à Baie Jacotet), ce serait dans le but d’éviter des incidents diplomatiques avec ce Consortium. Il laisse aussi entendre que ses adversaires seraient « pre pou bril nou repitasion, pou nwir nou limaz… » auprès de l’équipementier chinois Huawei (et, par extension, la Chine), sans réfléchir aux conséquences. Mais, que fait-il de nos relations diplomatiques avec l’Inde ? Son fameux « third party », il ne faut pas être un Einstein pour le comprendre, c’est l’Inde. Sherry Singh ne s’inquièterait pas de nos relations diplomatiques avec l’Inde ? »

« … la question qu’il faut lui poser est la suivante : quels sont les employés qui opèrent sur le site (de Baie du Jacotet) ? … Quels sont leurs profils professionnels ? Pour quelle grande boîte avaient-ils travaillé avant d’atterrir chez Mauritius Telecom ?»

***

« … Pour que Maurice puisse continuer son processus de redémarrage, il faut que les Mauriciens se montrent responsables et consciencieux (dans le combat contre la Covid-19). Dans cette optique, il est souhaitable de continuer à observer les gestes barrières comme nous l’avons fait ces deux dernières années. Continuons à porter le masque, même là où ce n’est plus obligatoire. »

« … Avec la grippe saisonnière et les autres infections pulmonaires et virales qui sévissent actuellement, le masque est plus que jamais recommandé en public. C’est un outil de protection efficace. Il faut aussi continuer à maintenir la distanciation physique et à veiller à bien se désinfecter les mains. Mais surtout, il faut que chacun prenne ses responsabilités et se fasse vacciner au plus vite, selon le schéma vaccinal où ils se situent. Protégeons-nous pour mieux protéger les autres. »

***

« … Il serait donc souhaitable qu’on diminue notre consommation d’huile, par exemple. On peut tout à fait cuire nos aliments à l’eau, à la vapeur, au four, sur le grill et ainsi utiliser moins d’huile. Idem pour le sucre et les produits sucrés. Les boissons gazeuses, dont les prix ont aussi augmenté, sont bourrées de sucre. Tout comme les jus de fruits en boîte. C’est mieux de manger un fruit au naturel que de le consommer sous forme de jus transformé, rempli d’additifs et de sucre. Et boire plus d’eau. »

« … Même chose pour les produits céréaliers comme le riz, les pâtes, les céréales, les farines raffinées, les pains, ou les faratas, dholl puris, « gato delwil », etc. Ou le lait et les produits laitiers. Il faut savoir les consommer avec modération, sans excès. Ou même carrément arrêter d’en manger et aller plus vers des aliments plus sains, tels que les légumes, les légumineuses, les fruits… Manger moins mais manger plus sainement est donc un défi personnel qu’il nous faut relever. »

***

« … La députée du Mouvement Militant Mauricien (MMM), Joanna Bérenger, qui probablement un jour sera amenée à être une des dirigeantes du parti mauve, a cru faire de l’esprit en postant « enn dialog » sur sa page Facebook, et en liant ces mots à des photos montrant le Premier ministre et son épouse Kobita Jugnauth en pleine session de prière à l’occasion du Shravan Maas. Le « dialog » en question : « Apel sa : ‘Manz bondie… kaka diab’ ».

« … Encore une fois, nous pensons qu’il y a d’autres moyens d’exprimer son opposition à ceux dont nous n’aimons pas le travail politique. Des moyens plus civilisés, plus respectueux des règles sociales, plus politiquement corrects. Des moyens qui ne menaceraient pas l’harmonie sociale, le respect des valeurs et des pratiques religieuses des Mauriciens. Quand on fait de la politique, on doit savoir faire la différence entre la vie publique de nos adversaires et leurs pratiques culturelles et religieuses, par exemple. »

« … La liberté du culte est garantie par notre Constitution. Il serait bon que la députée du MMM Joanna Bérenger fasse son mea culpa et prenne conscience du tort que sa publication a pu causer. Lalit militan pa finn fer lor ledo relizion, que nous le sachions. »

Sunil Gohin – CEO : Wazaa FM & Inside News

ÉDITORIAL : Entre Sherry, Covid et Joanna

Related Posts