EditoFeatured

BUDGET 2022-23 : un projet social, avec le peuple et pour le peuple

Nombre de Mauriciens exprimaient le vœu pieux, hier, que le Budget 2022-23 soit celui qui restaurerait le « feel good factor » au sein de la population. Cela après les deux années de restrictions et de privations marquées par la Covid-19 et, en ce moment, la guerre en Ukraine. On peut dire, sans esprit partisan, que le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, a réussi son Grand oral haut la main. Le Budget du gouvernement de Pravind Jugnauth a replacé le social et l’humain au centre des préoccupations de la République. Le pouvoir d’achat des Mauriciens, en chute libre depuis deux ans, va être rétabli. La classe moyenne, éternel souffre-douleur, va elle aussi pouvoir souffler un peu. L’augmentation des prestations sociales indique que le gouvernement veut que son Budget soit « avec le peuple, pour le peuple ».

En effet, Renganaden Padayachy a réalisé un véritable tour de force dans un contexte économique morose et inflationniste. Le dernier confinement drastique en Chine, plus particulièrement celui de Shanghai, a sévèrement impacté l’économie mondiale. Maurice en paie encore les conséquences. Alors, venir replacer les citoyens au centre du développement économique, surtout ceux au bas de l’échelle, est miraculeux, pour le moins. Le gouvernement vise plus haut en termes de sécurité alimentaire, de démocratisation de l’éducation, de soutien aux enfants à besoins spéciaux, de planification de l’énergie renouvelable, de diminution ou d’abolition de certaines taxes, par exemple. Tout en consolidant le Welfare State, avec l’augmentation des subsides sur le pain, la farine, le gaz ménager, le lait, le riz, entre autres.

Ce projet social du gouvernement Jugnauth est truffé de mesures populaires. Ce sont de mesures qui ont été pensées pour soulager la misère du peuple, sans distinctions de classes. Une attention particulière a cependant été portée aux plus vulnérables. Ainsi, les personnes âgées de 60 à 64 ans voient leur pension de vieillesse augmentée de Rs 1 000. Idem pour les autres types de pensions (veuves, orphelins et invalides). 300 000 personnes sont concernées. Celles âgées de 65 ans et plus, au nombre de 169 000, auront Rs 2 000 de plus sur leur pension. Les salariés recevant moins de Rs 50 000 par mois auront Rs 1 000 de plus sur leur salaire. 350 000 personnes sont touchées par cette mesure. La taxe municipale est abolie, comme cela avait été promis dans le manifeste électoral en 2019. Cela concerne quelque 110 000 foyers. 13 000 familles bénéficieront d’un « baby bonus » de Rs 1 000 par nouveau-né.

Les familles inscrites au registre social, au nombre de 18 000, sont soutenues elles aussi, avec une augmentation de 20 % des allocations. Les bébés de moins d’un an auront des couches gratuites. La pension d’invalidité ne sera plus considérée comme revenu pour le paiement de la taxe. Une prime à l’emploi mensuelle de Rs 15 000 sera accordée à 10 000 jeunes âgés de 18 à 35 ans ainsi qu’à des femmes de moins de 50 ans. La classe moyenne verra ses impôts indexés à la hauteur de 10 à 12,5 % au lieu des 15 % habituels. 100 000 contribuables sont concernés. 189 000 jeunes de 15 à 25 ans recevront un Pass’Sport Culture de Rs 500. Et tant d’autres mesures visant à épauler les salariés, les consommateurs, les bénéficiaires de prestations sociales, les personnes âgées et les aider à mieux faire face aux défis quotidiens.

Ce Budget de mi-mandat s’est révélé être une bonne surprise. Le gouvernement s’est attaqué de front à la hausse des prix en protégeant les plus vulnérables de la société. C’est aussi cela gouverner avec le peuple et pour le peuple. Pravind Jugnauth et son équipe vont devoir continuer sur ce bon chemin, en couplant développements infrastructurels et industriels avec amélioration du bien-être des citoyens. Il y a des sacrifices à faire à tous les niveaux afin que le peuple en sorte gagnant.

La prochaine année financière, espérons-le, nous permettra d’avoir plus de visibilité sur le plan international. Car si la guerre en Ukraine connait une escalade, la plupart des pays en pâtiront. L’inflation deviendra galopante et nous courons même le risque d’avoir des pénuries de certains produits. Entre-temps, le peuple doit se serrer les coudes et prendre lui aussi ses responsabilités. Nous sommes dans le même bateau et nous naviguons ensemble vers une même destination.

Sunil Gohin

BUDGET 2022-23 : un projet social, avec le peuple et pour le peuple

Related Posts