EditoFeatured

Allégations contre Ken Arian : qui sont ces sources « anonymes et fiables » ?

Alors, comme ça, il suffirait désormais qu’une accusation soit portée contre quelqu’un par le biais de certains médias pour le juger et le condamner ? On lance des accusations contre le directeur d’Airport Holdings Ltd, Ken Arian, et on a déjà rendu le jugement ? Trial by the press ? On n’a désormais plus besoin de la police et du judiciaire pour faire des enquêtes et rendre la justice ? Nous sommes au Far West ou dans la cour du roi Pétaud ?

Donc, il suffit désormais de balancer le nom d’une personne en public et de la couvrir de tous les péchés du monde pour faire croire que cette personne a fauté ? De prendre des pages entières dans des journaux, de faire des opérations de com, juste pour calomnier une personne ? Tout ça parce que certains veulent à tout prix renverser un gouvernement démocratiquement élu et détruire l’image du chef de ce gouvernement ? On annonce un tsunami, on n’en a pas vu le moindre souffle. Maintenant, c’est un cyclone de classe 4 qui est annoncé pour ce week-end. C’est certainement le soleil qui va briller de tous ces feux.

Ces gens ont essayé avec l’affaire de « sniffing » mais ça n’a pas mordu. Maintenant, ils viennent avec une soi-disant affaire de lettre anonyme écrite, il est allégué, par un ancien conseiller du PM. Décidemment, ces pyromanes ne reculent devant rien pour arriver à leurs fins.

On accorde du crédit aux paroles de « sources fiables » ? Fiables pour qui ? Fiables mais anonymes ? Fiables selon qui ? Selon ces médias ? Ces mêmes médias qui condamnent sans procès ? Maurice n’est-il plus un État de droit ? Est-ce le règne de l’anarchie ? La personne qui est accusée d’un délit n’a-t-elle pas le droit de se défendre ? Si oui, contre qui va-t-elle se défendre ? Contre une source anonyme ?

Autre chose. Qui est ce graphologue sur lequel s’appuie les accusateurs ? Qui l’a recruté ? Est-ce des médias ? Les sources anonymes ? Ces médias se sont-ils assurés de la crédibilité de ce graphologue ? Cet expert, Patrice Balletti, avait-il été inquiété par la justice française en décembre 2015 pour une affaire de bombe factice trouvée à bord des toilettes d’un avion d’Air France qui assurait la liaison entre Maurice et Paris ? Ce même expert a-t-il été inquiété par la justice réunionnaise en 2016 pour détention non autorisée d’armes et de munitions ? Peut-on avoir confiance dans son expertise ? Pourquoi avoir été chercher un étranger ? N’y a-t-il pas de graphologues locaux ?

Comme on le constate, les questions sont multiples. Les réponses ne sont pas aussi limpides qu’on veuille faire croire. Avant de porter des accusations contre une personne ou une entité, on doit bien peser ses mots. Si on s’attaque à un directeur d’une entreprise de l’État, gardons en tête qu’on plombe aussi la réputation et les résultats de cette entreprise.

On doit pouvoir prouver ce qu’on avance devant une cour de justice et non pas devant un tribunal populaire. Ces allégations contre Ken Arian ne sont pas basées sur des informations crédibles. Ce sont plutôt des effets d’annonce, rien d’autres.

Le jugement de la Cour suprême sur la pétition électorale au no. 8 est là pour nous rappeler que le judiciaire reste un rempart solide pour la démocratie.

À lire – https://www.linfo.re/la-reunion/faits-divers/686517-detention-illegale-d-armes-le-proces-de-patrice-balletti-renvoye

Sunil Gohin, CEO de Wazaa FM et d’Inside News

Allégations contre Ken Arian : qui sont ces sources « anonymes et fiables » ?

Related Posts

1 of 640