Drame à Lallmatie – Les terribles confidences d’une voisine

Drame à Lallmatie – Les terribles confidences d’une voisine
La jeune femme a été retrouvée morte à son domicile, ce lundi matin

Après le terrible drame survenu au domicile des Seetul à Lallmatie, ce lundi 26 novembre, les langues ont commencé à se délier. Madhuri, (25 ans) était une femme battue par son mari Devanand, un plombier âgé d’une quarantaine d’années, soutiennent des voisins. Rappelons que la jeune femme a été retrouvée morte à son domicile vers 9 h. Son mari a été arrêté avant d’être traduit en cour de Flacq, en début d’après-midi, sous une accusation provisoire de meurtre.

La victime, mère de trois enfants : deux garçons et une fille âgés entre 7 et 11 ans, avait passé un mois à l’hôpital après avoir été sauvagement battue par son mari, raconte une voisine.  « So mari ti kass so lipié. Madhuri finn retourn so lacaz ena environ trwa mwa», nous raconte-t-elle.  Le couple était venu s’installer à l’étage d’une maison qu’il loue depuis six mois. « Depuis qu’ils sont venus s’installer ici, Madhuri ne sortait presque jamais. Elle ne fréquentait personne. Si son mari apprenait qu’elle parlait à quelqu’un, elle se faisait insulter».

La veille du drame, soit dimanche, notre interlocutrice nous confie qu’elle avait aperçu la jeune femme en train de boiter. « Bien souvent mo entann zot gagn diskision. So mari pas less li truv personn. Meme so bann fami».

Le frère de Devanand nous confie, pour sa part, qu’il n’allait jamais chez eux. « Kan mo ale ba, li dir mwa mo pe gard so fam. Mo frer meme sa. Mais mo pas dakor ce ki li finn fer», nous a-t-il dit.

Drame à Lallmatie – Les terribles confidences d’une voisine

Journaliste depuis 2001. A rejoint la rédaction d’Inside News en mars 2017. Il est responsable de l’équipe des Faits Divers.